Un concours photos pour sublimer les églises de l’Oise

Le site Picardistoire lance un appel aux amateurs pour mettre en valeur ce patrimoine riche et varié, mais souvent délaissé au profit des grandes cathédrales.

 Foulangues, jeudi 27 août. L’atypique clocher de l’église du petit village de Foulangues est l’un des trésors méconnus du patrimoine religieux de l’Oise.
Foulangues, jeudi 27 août. L’atypique clocher de l’église du petit village de Foulangues est l’un des trésors méconnus du patrimoine religieux de l’Oise.  LP/Paul Abran

Quand le public pense aux édifices religieux de l'Oise, il se tourne essentiellement vers les cathédrales, celles de Beauvais, Senlis ou encore Noyon. Ces mastodontes éclipsent les petites églises.

Alors Alexandra Gressier, 26 ans, créatrice du site Picardistoire, sur lequel elle met en valeur sa région natale, a lancé il y a peu un concours photos pour sublimer ce patrimoine souvent injustement méconnu.

« Par habitude, on passe tellement devant que l'on finit par ne plus y faire attention. Dans une ville ou un village, c'est pourtant toujours un lieu emblématique. Et il y a de vrais trésors », assure la jeune femme, qui réside à Mouy avant de déménager prochainement à Cires-lès-Mello.

Susciter la curiosité

Suivie par plus de 1 100 personnes sur Instagram, elle espère réaliser finalement un top 35 des plus belles églises de l'Oise, de l'Aisne et de la Somme. « Même à l'intérieur d'un département, on peut trouver une grande variété de styles, d'époques et de matériaux ».

Tout le monde est convié à participer. « J'ai envie de donner aux gens l'envie de suivre les panneaux du type Églises du XIIe siècle que l'on voit souvent sur la route mais que l'on ne suit jamais. Si on a mis un panneau, c'est qu'il y a quelque chose derrière ! J'aimerais que ces bâtiments suscitent la curiosité », explique Alexandra Gressier.

Alexandra Gressier, créatrice du site Picardistoire.   LP/J.H.
Alexandra Gressier, créatrice du site Picardistoire. LP/J.H.  

Une façade, un vitrail, un clocher… Il est possible d'envoyer plusieurs photos, qui seront mises en ligne dans un article sur le site Picardistoire. L'idéal est d'accompagner les clichés d'une petite notice historique explicative. « Cela changera des photos des cathédrales que tout le monde a déjà faites ».

Employée au camping de Saint-Leu-d'Esserent, la passionnée d'histoire conseille souvent aux touristes de passage de visiter l'abbatiale à deux pas de leur caravane. « Elle a les mêmes dimensions que la cathédrale de Senlis ! Elle est immense et peu de monde s'y rend. Pourtant l'office de tourisme Creil Sud Oise organise des choses. Mais c'est dur de faire sortir les gens des sentiers battus ».

Un patrimoine qui se dégrade

Alexandra Gressier conseille deux pépites dans l'Oise, l'église du quartier Marissel, une ancienne ville qui a été absorbée par Beauvais, et celle de Foulangues, à 10 minutes de voiture au sud de Mouy, avec un clocher « magnifique et très différent de ceux du département ».

Ce concours, qui doit se clôturer fin septembre, est aussi l'occasion de remettre sous les projecteurs un patrimoine qui se dégrade. « Il y a beaucoup d'églises qui verdissent, des toits recouverts de mousses, des fuites… Avec le climat qu'on a ici, ce n'est pas simple ! ».

Plus de renseignements sur le concours sur la page Instagram de Picardistoire.