Oise : qualité de l’eau, baignade, empoissonnement… L’appli qui vous dit tout

Créée par l’agence de l’eau, Qualité rivière permet de connaître toute la vie des cours d’eau proche de chez soi. Une application gratuite et utile en ces périodes de fortes chaleurs.

 Compiègne, vendredi. À la recherche de fraîcheur, les Oisiens peuvent découvrir la qualité et la vie de la rivière proche de chez eux.
Compiègne, vendredi. À la recherche de fraîcheur, les Oisiens peuvent découvrir la qualité et la vie de la rivière proche de chez eux. LP/Élie Julien

« Il y en a ici, là… Encore là. Ils sont à l'ombre des arbres, dans les herbes. Dommage que je ne sache pas ce que c'est. » Au fond de son jardin Jacky, habitant de Rochy-Condé depuis peu, observe les poissons. Il est tombé sous le charme de cette maison au bord du Thérain, rivière qui traverse une quarantaine de communes de l'ouest du département.

« Je viens nourrir les poissons avec mes petites filles, prendre de l'eau avec un seau pour arroser mes fleurs. L'eau me semble saine », sourit le retraité. Pour autant, Jacky ignorait, comme de nombreux Oisiens, l'existence de l'application pour smartphone « Qualité rivière » qui pourrait répondre à ses nombreuses questions.

LP/Élie Julien
LP/Élie Julien  

Récemment, l'agence de l'eau a mis à jour les données de plus d'une quarantaine de cours d'eau du département. Du plus petit ru à la plus grosse rivière. Alors que le mercure doit frôler, ce week-end, les records de température de l'Oise en 2019, elle offre une réelle informatin aux personnes désireuses de connaître la qualité de la rivière proche de chez eux, où ils aiment chercher un peu de fraîcheur.

« Je vais aller voir cette application, elle m'intéresse », rebondit Jacky. Il trouvera que lors d'une pêche partielle réalisée par l'agence française pour la biodiversité, une douzaine d'espèces de poissons ont été recensés dans cette rivière à Rochy-Condé.

Il constatera aussi la qualité de l'eau selon les relevés de l'agence Seine Normandie : bilan de l'oxygène, polluants, température… Un ensemble d'informations scientifiques qui sont vulgarisées et permettent de classer chaque cour d'eau selon son état écologique de très bon à mauvais. « C'est la première chose que je cherche, de l'eau propre », souffle Sébastien, pêcheur depuis 35 ans à Choisy-au-Bac.

LP/Élie Julien
LP/Élie Julien  

En rouge, signe d'un mauvais état, on retrouve le ru de Berneuil qui serpente sur 11 km à Allonne. « Cela ne m'étonne pas, regrette Julien, agent communal. Quand je vois tout ce qu'on peut y ramasser comme déchets… » Au volant de son petit camion, il assure remplir au moins une fois par an sa benne de plusieurs m³ de détritus. Enthousiasmé à l'idée d'utiliser cette application, il promet de la télécharger pour son père fan de pêche.

Plus loin, au bord du ponton qui enjambe le ru, Sandrine, écolo amatrice de randonnée, est aussi conquise par l'application Qualité rivière. « C'est une bonne idée car on voit bien qu'il se détériore, qu'il y a de moins en moins de vie », observe-t-elle. « Quand j'étais jeune, on y voyait des poissons », embraye Pierre, 73 ans. « Nous sommes toujours à la recherche d'informations sur notre environnement », relève Frédéric, 48 ans, son fils.

LP/Élie Julien
LP/Élie Julien  

Une volonté de reconnexion avec la nature qui colle parfaitement à cette application. Même si pour l'association écologiste du Roso « elle est un peu simpliste ». S'il salue « la mise à jour des données qui permettent une lecture rapide et pédagogique pour le grand public », Didier Malé, le président du Roso, ne la considère pas comme une « application écologiste ». « Je me demande à qui elle s'adresse… Mais si elle aide à une prise de conscience, pourquoi pas. » « Peut-être faudrait-il que les utilisateurs puissent signaler toute pollution ou autres », lance Hervé Lefez, maire (SE) de Maysel où la rivière est classée jaune.

« C'est vrai que les gens s'intéressent de plus en plus à la nature. Il y a pas mal de points d'eau », observe Christophe, venu pêcher en famille aux étangs de Montreuil-sur-Thérain. Pour se baigner, la famille opte parfois pour la base de Saint-Leu-d'Esserant. Des zones de baignades autorisées aussi référencées sur l'application. « Les enfants vont à l'eau mais on ne la trouve pas terrible », juge Christophe. Un petit coup d'œil sur Qualité rivière permet de voir les derniers prélèvements classant l'eau de cette base « suffisant ».

Qualité rivière, application gratuite à télécharger sur votre smartphone avec Apple Store ou Play Store.

« LES COURS D'EAU DE L'OISE SE DÉGRADENT »

Le directeur de la fédération de pêche de l'Oise, Loïc Leroy, espère que cette nouvelle application puisse amener à une prise de conscience.

Le directeur de la fédération de pêche de l’Oise, Loïc Leroy/LP/Elie Julien
Le directeur de la fédération de pêche de l’Oise, Loïc Leroy/LP/Elie Julien  

Que pensez-vous de « Qualité Rivière » ?

Elle peut être utile pour les touristes et les pêcheurs qui viennent d'autres départements et ne connaîtraient pas forcément les lieux de pêche et ce qu'on peut y retrouver. De plus, pour les riverains, connaître la qualité du cours d'eau qui traverse sa commune peut-être intéressant.

Néanmoins, vous êtes inquiets…

Oui, avec ces fortes chaleurs, les gens se baignent partout et n'importe où, même si c'est interdit ou dangereux. Il y a plusieurs endroits du département où nous avons des conflits entre les quelque 10 000 amateurs de poissons de l'Oise et les baigneurs. La récurrence de ces baignades brasse les sédiments qui empêchent aux végétaux, comme les herbiers, où les poissons se reproduisent de pousser. Et ces moments s'accompagnent souvent d'incivilités, de déchets…

Cette application pourrait-elle avoir un rôle à jouer ?

Elle montre bien que les cours d'eau de l'Oise se dégradent… Alors que l'opinion publique s'intéresse de plus en plus à son environnement, on souhaite que les politiques suivent cette envie de nature propre et en forme. Ils pourraient agir sur l'irrigation qui assèche les cours d'eau, lutter contre les pesticides, l'urbanisation qui accélère le ruissellement.