Oise : balayé par les vents violents, le hangar agricole s’effondre sur la route

La grange et le mur en brique attenant se sont effondrés sur une petite route au cœur du hameau de Dizocourt, dans la commune de Jaux.

 Jaux, ce jeudi. Le hangar agricole s’est effondré vers 3 h 30 dans la nuit de mercredi à jeudi.
Jaux, ce jeudi. Le hangar agricole s’est effondré vers 3 h 30 dans la nuit de mercredi à jeudi. LP/Alexis Bisson

Les fortes rafales de vent qui ont secoué le département dans la nuit de mercredi à jeudi n'ont laissé aucune chance à la petite grange agricole.

Vers 3 h 30, le hangar en bois et le mur en brique attenant se sont effondrés sur la petite route au cœur du hameau de Dizocourt, dans la commune de Jaux.

C'est une automobiliste qui a prévenu les sapeurs-pompiers dans la nuit alors qu'elle se rendait sur son lieu de travail. Le hangar appartient à un agriculteur à la retraite.

« Le vent a tout embarqué »

Ce jeudi midi, l'axe était toujours coupé à la circulation pour permettre à la société LTPA, un entrepreneur de la commune, de dégager la chaussée. Une déviation a été mise en place.

« On n'a rien entendu du tout alors qu'on habite juste à côté, ça n'a fait aucun bruit », souffle un couple de riverains venu constater l'ampleur des dégâts.

Le hangar agricole abritait notamment un tracteur qui se trouvait toujours sous les décombres ce jeudi midi. LP/A.B.
Le hangar agricole abritait notamment un tracteur qui se trouvait toujours sous les décombres ce jeudi midi. LP/A.B.  

« Le vent s'est engouffré d'un côté et a tout embarqué, souligne Philippe Deblois, premier adjoint à Jaux, qui s'est rendu sur place dans la nuit. Dessous, il n'y avait pas grand-chose à part un vieux tracteur. » La structure est la seule à avoir été touchée dans la commune du Compiégnois. Ailleurs dans le département, aucun incident similaire n'a été constaté.

Newsletter L'essentiel du 60
Un tour de l'actualité de l'Oise et de l'IDF
Toutes les newsletters

Météo France, qui avait lancé une première alerte pour vent violent, évoque une « succession de coups de vent » à venir dans les prochains jours. Localement, dans l'Oise, les rafales ont atteint 80 à 100 km/h.