Miss Picardie est de l’Oise, elle s’appelle Tara de Mets

Élue ce dimanche à Beauvais devant 1400 personnes, cette Clermontoise de 21 ans succède à Morgane Fradon, elle aussi habitante de l’Oise. Elle représentera la région au concours Miss France, en décembre.

 Tara de Mets, étudiante en quatrième année de médecine à Amiens, participera au concours Miss France le 12 décembre prochain.
Tara de Mets, étudiante en quatrième année de médecine à Amiens, participera au concours Miss France le 12 décembre prochain. LP/Clémence Bauduin

« J'espère que vous serez nombreux à me soutenir le 12 décembre à Miss France. » Sa couronne fraîchement déposée sur la tête, les larmes aux yeux, Tara de Mets tente de contenir son émotion. La jeune Clermontoise vient d'être élue Miss Picardie, ce dimanche, à l'Elispace de Beauvais, à l'issue d'un show de trois heures qui mettait en lice 15 candidates.

« On fait toutes de très belles études »

« C'est un pur moment de bonheur », nous confie la jeune femme, étudiante en quatrième année de médecine à la faculté d'Amiens. « On fait toutes de très belles études, beaucoup dans le milieu médical. On est toutes devenues amies et j'espère qu'on se reverra après », confie-t-elle au sujet de ses anciennes adversaires.

Sur le podium à ses côtés, l'Axonnaise Yasmine Guieme est élue première dauphine. La deuxième dauphine Kheira Derfouf, est elle aussi Oisienne.

Tara de Mets entourée de ses dauphines, de l’ex-Miss Picardie, Morgane Fradon, et de Miss France.LP/Clémence Bauduin
Tara de Mets entourée de ses dauphines, de l’ex-Miss Picardie, Morgane Fradon, et de Miss France.LP/Clémence Bauduin  

La nouvelle Miss régionale, élue Miss Oise le 12 septembre, a la victoire modeste. « C'est peut-être parce que j'avais déjà participé l'année dernière », glisse-t-elle au cours de sa première interview de reine de beauté picarde.

Miss France présente pour le sacre

Place, désormais, à la préparation pour Miss France. « Cela doit débuter le 10 novembre il me semble », indique la jeune femme, pour qui un long périple commence. Ce dimanche soir elle ne rentrera pas chez ses parents mais à l'hôtel, pour une journée de shootings photos et d'interviews lundi. « Il faut faire les valises, on doit prendre des tenues de soirées tous les jours, c'est parti! »

La nouvelle Miss Picardie avec ses parents. LP/C.B.
La nouvelle Miss Picardie avec ses parents. LP/C.B.  

Place à un moment en famille sur la scène de l'Elispace, où le spectacle a pu se tenir en présence de nombreux supporters malgré la crise sanitaire. Ils étaient 1400 dans le public, contre 2000 en temps normal, règles de distanciation oblige.

« On était sûrs qu'elle irait jusqu'au bout, sourit le papa de la gagnante. Maintenant on croise les doigts pour la suite ! » La Clermontoise se prête au jeu des photos, entourée de ses parents. « Accéder à Miss France, c'est un rêve que je partage depuis longtemps avec ma mère », confie Tara.

À quelques mètres d'elle, Clémence Botino, l'actuelle Miss France, pose pour le public. Tara de Mets n'est plus qu'à quelques pas de vivre la même destinée. « Je compte bien ramener la couronne en Picardie! »