Malgré la crise, le Parc Astérix veut y croire et recrute 1000 saisonniers

Le monde de l’emploi attendait avec anxiété de savoir si le village gaulois de l’Oise allait embaucher cette année. La campagne de recrutement vient de démarrer, malgré les incertitudes que fait peser la crise sanitaire sur l’ouverture du parc, prévue le 3 avril.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Entre confinement et jauge limitant le nombre de visiteurs, le parc, l’un des plus gros recruteurs du département, a connu une année 2020 mouvementée.
Entre confinement et jauge limitant le nombre de visiteurs, le parc, l’un des plus gros recruteurs du département, a connu une année 2020 mouvementée. LP/Guillaume Georges

Jeunes ou moins jeunes, ce sont plusieurs milliers d'habitants de l'Oise et d'Ile-de-France, demandeurs d'emploi et autres intérimaires, qui attendaient cette annonce avec impatience, voire anxiété. « Malgré la crise sanitaire et sociale », le Parc Astérix a officiellement lancé cette semaine sa campagne de recrutement de saisonniers en vue de son ouverture, le 3 avril. Si tout va bien, la menace du Covid-19 planant toujours sur le village gaulois.

En moyenne, 30 000 CV envoyés au parc chaque année

« Les recrutements se feront progressivement, jusqu'à atteindre les 1 000 saisonniers, selon l'évolution de la situation sanitaire », détaille le parc de Plailly, qui envisage donc un nombre d'embauches similaire aux années précédentes. En moyenne, 30 000 candidatures, plus de la moitié étant originaire de l'Oise, les autres venant essentiellement de Seine-et-Marne et du Val-d'Oise, postulent à ces offres.

« Cette campagne, c'est toujours un événement, confirme Virginie Richer, directrice adjointe de la Mission locale pour l'emploi des jeunes sud Oise, installée à Senlis, Chantilly et Crépy-en-Valois. Ils proposent 80 métiers différents, pour tous les âges, avec ou sans qualification et donnent la possibilité à certains de se former sur le long terme. »

« En 2020, il a été décidé d'accroître le nombre d'alternants, via le dispositif de plan de relance proposé par l'état — 1 jeune, 1 solution — mis en place à la suite de la crise sanitaire, poursuit le parc. Actuellement, 51 alternants sont accueillis et des recrutements sont en cours pour de nouveaux postes en restauration et housekeeping (hôtels). »

«C'est un travail qui a une vraie valeur sur un CV»

De plus, « c'est un travail qui a une vraie valeur sur un CV, assure Virginie Richer, les employeurs suivants ont conscience que ce n'est pas simple de gérer du public, des touristes, et faire respecter les règles à des personnes qui ne sont là que pour s'amuser. Sans oublier que le parc appartient à la Compagnie des Alpes, un très grand groupe, il y a des passerelles avec d'autres structures, comme les stations de ski. »

Autant d'arguments pour attirer les jeunes, avec tout de même une inquiétude : la peur d'une non-ouverture pour cause de crise sanitaire. « Malgré cette incertitude, il va falloir maintenir les jeunes dans une dynamique de recrutement active alors que le contexte fait qu'on ne sait pas ce qu'il va se passer. » Car l'année a été rude pour ce public sensible. « Nous avons distribué plus d'aides d'urgence que d'habitude », soupire la directrice adjointe.

40% de saisonniers veulent revenir l'année d'après

Concernant l'afflux de candidatures, Vincent Coutourides, directeur de l'agence Pôle emploi de Creil-Saint-Maximin, dont dépend le parc, se veut optimiste. « Des CDD qui vont d'avril à décembre, avec des salaires et des conditions de travail convenables, cela ne court pas les rues », sourit-il. Chaque année, son équipe travaille main dans la main avec Astérix, « en lien avec nos deux autres agences du Creillois et celle de Crépy-en-Valois. »

On serait donc bien dans les rangs des Gaulois ? « Chaque année, 40% des saisonniers souhaitent renouveler l'expérience », assure le parc. Ce que confirme le responsable de Pôle emploi. « Au départ de Senlis, de Survilliers ou de Ressons-sur-Matz, ils prennent par exemple en charge le péage, ce qui peut vite faire 80 euros par mois, détaille-t-il. Sur un salaire de 1400 ou 1500 euros, ce n'est pas négligeable. »

Agents d'accueil, cuisiniers, serveurs, opérateurs de manèges…

Sans parler des navettes gratuites mises en place au départ Senlis ou Creil, par exemple. « Il y a un vrai engagement pour l'emploi local, insiste Vincent Coutourides. Voilà pourquoi, concernant les nouveaux embauchés, nous finançons une partie des formations. » Des journées de recrutement sont prévues dans les locaux de Pôle emploi, à Saint-Maximin, les 1er et 4 février prochains, « en présence de personnes du parc ».

Dans un premier temps, les principaux profils recherchés sont : agents d'accueil, cuisiniers, serveurs en salle, spécialistes de la restauration rapide, opérateurs de manèges, maintenance… « Avec toujours une approche centrée sur les compétences plutôt que sur le CV, enchaîne-t-il. Si on a le comportement qui convient et qu'on est prêt à s'investir, peu importe le reste. »

Pas besoin de CV, motivation et savoir-être suffisent

« Dans une démarche inclusive, les embauches au Parc sont fondées sur l'échange plutôt que le CV, détaille le Parc Astérix. Avec des entretiens individuels de 30 minutes, dans le respect des mesures barrière les plus strictes. » Avec l'espoir que tout cela ne sera pas en vain. « Nous suivons avec attention l'évolution du contexte épidémique et les décisions du gouvernement sur la crise sanitaire », conclut Fathia Gueucier, responsable du recrutement.

Newsletter L'essentiel du 60
Un tour de l'actualité de l'Oise et de l'IDF
Toutes les newsletters

Pour mémoire, l'interdiction d'ouvrir lors des vacances de Noël n'avait pas été très bien comprise des responsables, qui mettaient en avant un site en plein air et leur capacité, pendant les mois d'ouverture, à faire respecter les gestes barrière tout en limitant le nombre de visiteurs. En 2019, le parc avait accueilli 2 millions de visiteurs, dont 200 000 lors de l'ouverture hivernale, la première de son histoire.

Pour postuler, prendre contact avec les missions locales, un conseiller Pôle emploi ou se rendre directement sur Parcasterix-recrute.talent-soft.com.