Covid-19 dans l’Oise : après Balagny et Pont-Sainte-Maxence, une classe ferme à Clairoix

Après l’école de Balagny-sur-Thérain, où trois classes ont dû être fermées jeudi suite à un cas avéré, c’est au lycée privé de Pont-Sainte-Maxence et dans une école de Clairoix que le virus a été détecté. De quoi inquiéter les habitants quant à une reprise de l’épidémie.

 Un élève du lycée professionnel de l’Institution Saint-Joseph -du-Moncel, à Pont-Sainte-Maxence, a été testé positif au Covid-19 (Archives).
Un élève du lycée professionnel de l’Institution Saint-Joseph -du-Moncel, à Pont-Sainte-Maxence, a été testé positif au Covid-19 (Archives).  Le Parisien

Et de trois. Après la fermeture de trois classes d'une école de Balagny-sur-Thérain, jeudi, deux nouvelles alertes au coronavirus ont touché ce vendredi d'autres établissements de l'Oise. Un cas avéré de Covid-19 a ainsi été détecté au lycée professionnel de l'institution Saint-Joseph-du-Moncel, à Pont-Sainte-Maxence. Un autre a été confirmé dans une école de Clairoix, près de Compiègne.

« Il a été décidé de fermer la classe et de placer les 25 élèves en quatorzaine, signale l'académie d'Amiens. Tous pourront bénéficier de la continuité pédagogique grâce à un enseignement à distance. »

Concernant l'établissement privé de Pont-Sainte-Maxence, « il y a bien un cas confirmé d'un élève, indique les services du rectorat. Une enquête de traçage a été immédiatement menée et cinq autres personnes ont été placées en quatorzaine. Pour l'instant, la situation ne nécessite pas de fermeture de classe. »

À Pont, les parents incités à garder leurs enfants

Dès jeudi, tous les parents de l'établissement qui va du collège au BTS en passant par les lycées général et professionnel, ont été avertis par SMS puis par mail de la situation. « Je vous recommande fortement de ne pas envoyer vos enfants au lycée pro demain (NDLR : ce vendredi) », écrivait Vincent Verlhac, chef d'établissement du lycée professionnel.

Une mesure qui concernait les élèves de seconde et terminale pro, et ceux des deux sections de BTS. Une simple précaution qui ne devrait pas aller au-delà, même si « quatre autres personnes sont en attente de test » selon la direction diocésaine de l'enseignement catholique, dont dépend Saint-Joseph.

6731 tests ces sept derniers jours : 3,4 % de positifs

L'épidémie est-elle pour autant en train de regagner du terrain à travers le département ? La réponse est oui, comme en témoignent les chiffres de l'Agence régionale de santé (ARS) et de Santé publique France. En l'espace de trois semaines, le taux de positivité aux tests Covid est ainsi passé de 2,4 à 3,4 %, 6 731 ayant été effectués ces 7 derniers jours.

Dans le même temps, le fameux taux d'incidence a plus que doublé, passant de 11,5 cas positifs pour 100 000 habitants à plus de 25 cas en cette fin de semaine. Le jeudi 3 septembre, deux personnes étaient en réanimation, pour 122 personnes hospitalisées dans les établissements de santé du département.

Pour autant, « nous sommes encore loin, pour l'Oise, du passage en vulnérabilité élevée », explique-t-on à l'ARS. Pour mémoire, depuis le 1er mars, 422 personnes testées positivement au coronavirus sont décédées dans les hôpitaux de l'Oise.