Dix mois plus tard, le trafic revient à la normale sur les rails de l’Oise

A partir de ce lundi, la SNCF annonce le retour d’un trafic «de référence», c’est à dire d’avant le premier confinement, sur le réseau TER des Hauts-de-France. Les usagers, marqués par une année noire, restent très réservés.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Avec les retards de maintenance accumulés, «30 à 40» rames devraient encore manquer à l’appel ce lundi.
Avec les retards de maintenance accumulés, «30 à 40» rames devraient encore manquer à l’appel ce lundi. LP/Julien Barbare

Voilà des mois que les usagers du rail de l'Oise attendaient ça. Ce lundi, après des semaines passées à « adapter son plan de transport au quotidien » face à la crise sanitaire, la SNCF annonce un retour à la normale sur l'ensemble du réseau ferré de la région Hauts-de-France.

« En concertation avec la région, la SNCF enclenchera à partir de ce lundi un plan de transport TER quasi normal », précise la société ferroviaire dans un communiqué.

Depuis le 9 novembre, dans la foulée du reconfinement, le plan de transport de la compagnie « était établi à environ 70% de l'offre habituelle », rappelle-t-on en interne. Soit quelque 880 trains mis en circulation chaque jour, au lieu des 1250 circulant habituellement sur les 2487 km du réseau régional.

Quant aux fiches horaires*, très attendues par les usagers, « l'offre TER est sensiblement la même qu'en 2020 », assure la SNCF.

«Une première depuis le premier confinement»

Ce lundi, la totalité de la flotte des trains express régionaux (TER) devrait donc être remise sur les rails. Ou presque. Car avec les retards de maintenance accumulés ces derniers mois, « 30 à 40 » rames devraient encore manquer à l'appel ce lundi.

« On rattrape ces retards au fur et à mesure, précise la SNCF. Cela va se résorber au fil de l'eau. Mais les trains dits gros-porteurs, notamment en direction de Paris, circuleront bien. On retrouve à partir de lundi une offre de transport de référence. C'est une première depuis l'entrée en vigueur du premier confinement. »

Pendant près de deux mois, de la mi-mars au mois de mai, seuls 14 % des TER étaient alors en circulation, avant une reprise progressive, au lendemain du déconfinement. Depuis, malgré une montée en puissance, jamais l'offre de transport n'avait retrouvé un niveau « normal », jusqu'à l'instauration du second confinement au début du mois de novembre.

«Avec la SNCF, il faut rester prudent»

Ce lundi sera-t-il la fin du casse-tête pour les quelque 40 000 voyageurs qui empruntent chaque jour le train depuis une gare de l'Oise, principalement en direction de Paris? « Avec la SNCF, il faut rester prudent », prévient Franck Dhersin, le vice-président (DVD) du conseil régional chargé des transports. Il a d'ores et déjà prévu de faire un point d'étape dès mardi avec la direction du groupe.

Newsletter L'essentiel du 60
Un tour de l'actualité de l'Oise et de l'IDF
Toutes les newsletters

« Mais je caresse l'espoir de ce retour à une situation quasi normale, reprend l'élu. En particulier sur le Y Picard (NDLR : les branches Saint-Quentin-Creil-Paris et Amiens-Creil-Paris), sur lequel je ferai très attention. »

Très échaudés par une année noire sur les rails, entre les 47 jours de grèves d'affilée à la fin 2019, les confinements et les retards à répétition, les usagers accueillent cette annonce avec un enthousiasme très mesuré. « Un retour au plan de transport classique, avec les retards quotidiens, les annulations et changements de dernier moment quasi quotidien? », raille Aurélien, un usager picard.

«La question, c'est : pour combien de temps ?»

« On espère que ça ne sera pas un retour à l'anormal, ironise de son côté Nora Muller, la fondatrice du collectif SNCFVamtuer. Le problème, c'est qu'entre le Covid et les grèves, cela fait plus d'un an qu'on ne sait plus ce qu'est une situation normale. On a oublié. Alors, aujourd'hui, je ne sais plus être optimiste. Il y a encore de gros flous, on navigue à vue, même si on ne doute pas de la bonne volonté de la SNCF. »

Un autre usager compiégnois est plus résigné encore : « La question, c'est : pour combien de temps on revient à la normale ?, alors qu'on s'attend tous à être bientôt reconfinés… »

* Les horaires sont consultables sur l'Assistant SNCF et sur le site ter.sncf.com via les rubriques « Rechercher un itinéraire » et « Fiches horaires ».