Dans le Compiégnois, tout le monde veut son bus gratuit

La navette qui reliait compiègne aux nouvelles communes de l’agglomération n’a pas trouvé son public, car inadaptée à la demande. Un bus plus régulier sera donc mis en service… dans un an.

 Néry. Mise en place en septembre 2019 par l’agglomération de la région de Compiègne, la navette a été stoppée, faute de voyageurs.
Néry. Mise en place en septembre 2019 par l’agglomération de la région de Compiègne, la navette a été stoppée, faute de voyageurs. LP/Elie Julien

Elle n'a pas trouvé son public. La navette mise en place gratuitement dans les cinq communes de l'ex-Basse Automne est un flop. La faute à des horaires pas toujours adaptés mais surtout à un temps de trajet jugé trop long. « Il fallait 1h50 pour rejoindre Compiègne, regrette Jean-Marie Lavoisier, le maire (SE) de Béthisy-Saint-Pierre. Donc peu d'habitants empruntaient la navette. »

Une réunion au sein de l'Agglomération de la région de Compiègne (ARC) s'est donc tenue il y a quelques jours pour trouver une solution alternative. « Tout le monde a reconnu que ce test était un fiasco, confie Jean-Marie Lavoisier. Ce qu'on nous proposait n'était pas satisfaisant. » La navette, hors service depuis le début de l'été, ne circulera donc plus.

Il existe un réel besoin

Reste à savoir comment ces cinq communes, rattachées à l'ARC, pourront bénéficier des mêmes avantages que leurs seize homologues, à savoir une desserte gratuite vers Compiègne. « Plus de 400 trajets ont été réservés sur Allo Tic (Ndlr : un service de transport à la demande), cela montre bien qu'il y a un besoin en transport », appuie le maire de Béthisy-Saint-Pierre.

Lors de son prochain appel d'offres pour son service de transports, l'ARC va donc demander le prolongement de la ligne périurbaine 103, actuellement terminus à Saint-Sauveur. « Cela devrait mieux répondre aux attentes des administrés », pense Jean-Pierre Desmoulins, le maire (SE) de Saintines.

Pas de nouveau service avant septembre 2021

« A défaut d'avoir une voiture, j'apprécierais d'avoir accès à un bus qui dessert Compiègne », confie une nouvelle habitante de Béthisy-Saint-Pierre. Mais pour Carole, une mère de famille, ce nouveau moyen de transport risque de « faire doublon » avec la ligne 11 mise en service par le département. « On paie 1€ mais les horaires sont très bien », assure-t-elle.

Pour Jean-Marie Lavoisier, ce n'est pas suffisant. « On souhaite une ligne régulière, rapide et gratuite ! On veut être traités comme les autres communes de l'agglomération. » Ce nouveau moyen de transport ne sera pas effectif avant septembre 2021.