Crépy-en-Valois : premiers cas de Covid-19 dans le collège où tout a commencé

La panique n’a pas gagné les couloirs de l’établissement mais les élèves ne sont pas rassurés pour autant. Treize d’entre eux sont confinés.

 Crépy-en-Valois, ce lundi. Le collège Jean de la Fontaine a renvoyé une partie des élèves d’une classe de troisième chez eux car ils ont été en contact avec une collégienne, testée positive au Covid-19.
Crépy-en-Valois, ce lundi. Le collège Jean de la Fontaine a renvoyé une partie des élèves d’une classe de troisième chez eux car ils ont été en contact avec une collégienne, testée positive au Covid-19. LP/C.B.

Devant le collège Jean-de-la-Fontaine de Crépy-en-Valois, toutes les conversations tournent autour d'une supposée fermeture de classe. Les bruits de couloir se sont répandus comme une traînée de poudre. Et pour cause. Douze élèves de troisième ont été priés ce lundi matin de rentrer chez eux. Ils ont été en contact, vendredi lors d'une séance de sport où le port du masque n'était pas obligatoire, avec une camarade testée positive au Covid-19.

Ces élèves devront se faire dépister avant de retrouver le chemin du collège. En attendant, ils pourront suivre les cours via l' ENT, une interface en ligne. « Ça rappelle de mauvais souvenirs, soupire Jérémie, parent d'élève. Mais on s'y attendait. Pourquoi les autres auraient été confrontés à des fermetures de classe et pas nous? »

Des professeurs déjà absents

C'est en effet dans cet établissement que la première victime française du nouveau coronavirus a été déplorée. Un professeur de technologie, était décédé à l'âge de 61 ans d'une embolie pulmonaire massive après avoir été infecté par le Covid-19. Une perte suivie d'une médiatisation qui avait marqué les esprits.

Si depuis, chacun a appris à vivre avec ce contexte sanitaire particulier, la situation préoccupe tout de même les élèves car plusieurs professeurs manquent à l'appel depuis la fin de semaine dernière. « On ne sait pas pourquoi ils sont absents, confie une élève de troisième. On ne nous a rien dit mais on se doute de ce qu'il se passe. Ce n'est pas rassurant. On a peur que ça recommence… »

Un collégien s'inquiète aussi : « On a été en contact avec ces professeurs alors ce n'est pas très rassurant. » « On porte tous un masque, le rassure un camarade. Mais on va faire plus attention ! Certains se serrent la main parfois… »

«On risque de tourner en rond»

« Ils ne veulent pas faire paniquer tout le monde », pense Jérémie. Car un professeur de physique-chimie a bien été testé positif au Covid-19 la semaine dernière, entraînant l'éviction de douze autre personnels dont quelques enseignants. « On risque de tourner en rond, craint un professeur de l'établissement. Si ces cas contact sont positifs, d'autres cas contacts vont être listés et confinés. »

Car le protocole sanitaire allégé, mis en place dès ce mardi, ne s'appliquera qu'aux écoles maternelles et élémentaires. Or selon lui, enseignants et élèves veulent reprendre une vie normale. « On est fatigués par ce virus. Les élèves sont très motivés pour travailler cette année. On n'a pas envie d'être de nouveau confinés! »

Selon l'inspection académique, 118 élèves et 26 personnels ont été recensés comme contaminés au Covid-19 sur l'ensemble de l'académie d'Amiens, d'après un point de situation édité vendredi soir.