Creil : un homme blessé par balle dans le quartier des Cavées

Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi. La victime, âgée d’une vingtaine d’années, a été opérée à l’hôpital Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne).

 Les faits se sont déroulés au niveau de la tour Descartes, dans le quartier des Cavées.
Les faits se sont déroulés au niveau de la tour Descartes, dans le quartier des Cavées.  LP/Floriane Louison

Règlement de compte au pied de la tour Descartes? Dans la nuit de vendredi à samedi, un homme d'une vingtaine d'années a été transféré en urgence à l'hôpital Henri-Mondor, à Créteil, (Val-de-Marne) après avoir été blessé par balle à Creil. Une enquête a été ouverte pour tentative d'homicide, confirme le parquet de Senlis qui n'a toutefois pas souhaité s'exprimer davantage. Les investigations pour retrouver l'auteur du tir ont été confiées à la police judiciaire.

Les faits se sont déroulés vers 3 heures du matin au niveau de la rue Henri-Bergson, dans le quartier des Cavées, où des riverains ont signalé un attroupement d'une vingtaine de personnes. Selon les témoignages récoltés sur place, certains d'entre eux étaient armés de barre de fer et une arme à feu aurait été exhibée. « Mais à notre arrivée, tout le monde était parti », glisse un policier.

Le blessé déposé par un ami à l'hôpital de Creil

Sur les lieux, les forces de l'ordre constatent la présence d'une tache de sang au sol. Au même moment, un homme est déposé par un ami à l'hôpital de Creil. Blessé grièvement à l'artère fémorale, il a été placé dans le coma puis conduit vers Créteil où il a été opéré samedi matin. Pour l'heure, aucune information ne nous a été communiquée sur l'état de santé de la victime, connue des services de police.

Ce n'est pas la première fois que le quartier des Cavées entend résonner les armes. En 2015, un homme avait perdu la vie après avoir essuyé des tirs de Kalachnikov. En 2006, deux jeunes avaient été également abattus devant la tour Descartes, à l'endroit même où les coups de feu du week-end dernier ont été entendus.