Covid-19 : restaurateurs et commerçants rassemblés à Chantilly pour se faire entendre

Devant le restaurant La Cantina et avec le soutien d’élus, ceux qui peuvent toujours travailler sont venus soutenir ceux qui ne le peuvent plus.

 Chantilly, ce lundi. Restaurateurs, commerçants, patrons de bar ou de discothèque se sont rassemblés pour faire entendre leurs difficultés dans la crise sanitaire.
Chantilly, ce lundi. Restaurateurs, commerçants, patrons de bar ou de discothèque se sont rassemblés pour faire entendre leurs difficultés dans la crise sanitaire. LP/H.S.

Le passage des forces de l'ordre aura été très bref. Ce lundi midi, devant le restaurant La Cantina de Chantilly, le rassemblement qui se forme n'a pas pour but de désobéir à l'interdiction d'ouverture et ce midi comme tous les autres, les portes de la pizzeria resteront closes. « Nous sommes des gens raisonnables et responsables, souligne Florent Moreau, gérant du restaurant. C'est juste un rassemblement symbolique, pour rappeler nos difficultés et que nous voulons juste travailler. On fait de la vente à emporter le midi, et des livraisons le soir, mais ce n'est pas notre vrai métier et ça nous permet juste de survivre. »

« Nous sommes solidaires avec eux »

Les élus de l'Aire Cantilienne sont venus apporter leur soutien, à commencer par le président de la communauté de communes, François Deshayes. « Nous faisons tout ce que nous pouvons pour les aider mais même si l'intercommunalité détient la compétence développement économique, nous ne disposons que de peu de moyens. » Et les élus d'appeler à faire confiance aux restaurateurs. « Je crois qu'il pourrait y avoir un peu plus de souplesse dans l'application des restrictions, juge Nathanaël Rosenfeld, maire d' Orry-la-Ville. Nos restaurants ne sont pas de la dimension de ceux des grandes villes, on pourrait facilement y mettre en place une distanciation suffisante. »

Les restaurateurs et patrons de bars ou discothèques peuvent en tout cas compter sur la solidarité de commerçants qui eux sont restés ouverts et qui sont à l'origine de ce rassemblement. « Ce sont nos amis, on a grandi ensemble et nous sommes solidaires avec eux, insiste Vincent Tuboeuf, artisan-boucher d'Orry-la-Ville. D'ailleurs, il ne faut pas croire que l'on s'enrichit parce que nous sommes restés ouverts. Mon chiffre d'affaires a progressé mais j'investis en recrutant du personnel ou en achetant du nouveau matériel. »