Covid-19 dans l’Oise : le chômage en forte hausse de 7,6% sur un an

Malgré une baisse de 5,1% du nombre de demandeurs d’emploi au quatrième trimestre de 2020, la situation du marché du travail demeure très dégradée, sur fond de crise sanitaire et économique.

 Dans l’Oise quelque 7 800 emplois ont été détruits au cours des deux premiers trimestres de 2020 (Illustration).
Dans l’Oise quelque 7 800 emplois ont été détruits au cours des deux premiers trimestres de 2020 (Illustration). LP/Julien Barbare

Dans un département où la crise sanitaire a frappé plus vite et plus fort que dans le reste de l'hexagone, dès la fin février, les résultats étaient attendus sans excès d'optimisme.

A l'image de la tendance nationale, l'Oise voit le nombre de demandeurs d'emploi sans activité progresser de 7,6 % sur un an (7,5 % en France). Dans les Hauts-de-France, ce nombre baisse de 4,7 % sur un trimestre (+ 2,5 % sur un an).

Les derniers mois de 2020 ont pourtant laissé entrevoir une amélioration sensible, mais en trompe-l'œil. « Au quatrième trimestre 2020, dans l'Oise, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 43 540, en baisse de 5,1 % sur un trimestre, soit −2 350 personnes », précise Pôle emploi.

Une situation de l'emploi très dégradée

Au total, dans le département, le nombre de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité (c'est-à-dire les catégories A, B, C) s'établit quant à lui en moyenne à 70 060 au quatrième trimestre 2020. « Ce nombre baisse de 2,1 % sur un trimestre, soit −1 480 personnes et progresse de 4,5 % sur un an », souligne Pôle emploi.

Une situation de l'emploi très dégradée dans le département, qui avait déjà été soulignée par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans son dernier point de conjoncture sur l'activité économique.

Selon les chiffres de l'Insee, l'Oise est ainsi le département où l'emploi salarié a le plus reculé dans la région, avec la Somme et l'Aisne. Dans l'Oise quelque 7 800 emplois ont été détruits au cours des deux premiers trimestres de 2020.