Ce photographe du confinement a changé la vie de son village de l’Oise

Dominique Cherprenet, un habitant d’Ercuis, avait immortalisé ses voisins au printemps et rencontré un succès fou. Une exposition se prépare, très attendue par les habitants, reconnaissants du lien qui s’est créé entre eux grâce à ce projet artistique.

 Ercuis, printemps 2020. Dominique Cherprenet s’était pris en photo pendant le confinement. Au total, il a réalisé 135 portraits d’habitants pendant cette période.
Ercuis, printemps 2020. Dominique Cherprenet s’était pris en photo pendant le confinement. Au total, il a réalisé 135 portraits d’habitants pendant cette période. Dominique Cherprenet

« Les gens ont commencé à se parler plus facilement. Cela a créé une vraie émulation dans le village et apporté beaucoup de joie. » Jean-Marie Nigay, le maire d'Ercuis, a donné son feu vert pour exposer, vraisemblablement en mars quand le contexte sanitaire le permettra, les photos de Dominique Cherprenet. Cet habitant de la commune avait immortalisé ses voisins au printemps, lors du premier confinement.

« C'est vrai que quand on a commencé à le voir dans les rues avec son appareil, en pleine période de restrictions, on s'est un peu demandé qui c'était. La confiance s'est vite installée et beaucoup se sont pris au jeu », sourit l'élu. « Je pensais que les gens allaient oublier au fil des mois. Mais l'annonce ce week-end de l'exposition a recréé une effervescence. Ils sont heureux que l'aventure redémarre », confie l'artiste.

La municipalité « super-impliquée »

Une cagnotte «Exposition 2021 - Ercuis Confinement 19» a été mise en ligne sur le site de financement participatif Ulule pour payer les tirages et les cadres des 135 clichés prévus. En une semaine, quasiment l'intégralité des 2900 € espérés a déjà été récoltée. Dyagonal, un labo photo installé à Argenteuil, dans le Val-d'Oise, a été recruté comme partenaire de l'opération.

À Ercuis, tout le monde se prend au jeu. La municipalité prêtera une salle, prendra en charge le cocktail du vernissage et doit voter cette semaine une subvention. « Je n'espérais pas autant. Je m'attendais juste à un local. Ils sont super-impliqués », souligne le photographe. « Ce projet a fait du bien à la commune pendant une période compliquée », justifie Jean-Marie Nigay, qui apparaîtra sur une photo « dans son jardin en train de bricoler ».

Dominique Cherprenet
Dominique Cherprenet  

En plus des magnifiques portraits en noir et blanc, parfois surréalistes, toujours plein de tendresse, Dominique Cherprenet a prévu d'autres idées. Il pense à un tableau regroupant les plus beaux commentaires sur le projet publiés sur les réseaux sociaux. Marie, une habitante d'Ercuis, travaille à la mise en page du catalogue de l'exposition.

Un reportage au JT de France 2

Les nombreux articles de presse, et même un reportage au JT de France 2, seront également montrés. « Ce n'est pas tous les jours qu'Ercuis est mis en avant comme ça. En plus de façon extrêmement positive », souligne Jean-Marie Nigay. « J'ai aussi gardé des autorisations de sortie de l'époque. Elles deviennent vintage avec le temps ! Elles sont surtout le témoin de ces moments particuliers », s'amuse l'artiste.

Dominique Cherprenet
Dominique Cherprenet  

Dominique Cherprenet, ingénieur du son de formation - il travaillait sur la tournée avortée d'Alain Souchon au printemps - ne « connaissait pas grand monde » à Ercuis avant ce projet. « Les gens savent qui je suis maintenant. Certains, que je n'ai jamais vus, me disent Ah c'est vous le photographe ! C'est extrêmement sympathique. C'est paradoxal mais cette période où l'on ne pouvait pas sortir a créé du lien. »

Une marque profonde et vivace dans le village

En attendant l'exposition, cette initiative a déjà laissé une marque profonde et vivace dans le village. Les habitants sont unanimes. « Merci de nous avoir reliés pour que l'on se sente moins isolés. J'attendais ces belles photos quotidiennes comme des fenêtres ouvertes », réagit Dominique. Béatrice aimerait même que l'artiste reçoive la médaille de la ville « pour ce lien créé tellement humain et humaniste ».

Newsletter L'essentiel du 60
Un tour de l'actualité de l'Oise et de l'IDF
Toutes les newsletters

Les commentaires laissés par les donateurs de la cagnotte sont aussi dithyrambiques et sincères. « Merci encore pour ce formidable projet qui resserre les liens de notre village », se réjouit Dominique. « De ce confinement est née une belle histoire », se félicite Anne, qui se propose déjà comme bénévole pour installer l'exposition !

Dominique Cherprenet
Dominique Cherprenet