A Pierrefonds, un spot unique pour écouter le brame perturbe les riverains

La municipalité a pris un arrêté pour interdire le stationnement rue de l’impératrice Eugénie, où les passionnés de nature se réunissent en nombre durant la saison des amours des cervidés.

 Pierrefonds, vendredi. Des amoureux de la nature viennent observer le brame du cerf, rue de l’impératrice Eugénie.
Pierrefonds, vendredi. Des amoureux de la nature viennent observer le brame du cerf, rue de l’impératrice Eugénie. LP/C.B.

Plus de 120 personnes étaient réunies ce week-end pour observer le spectacle. Certaines avaient pris leur chaise de camping pour se délecter de cette période si particulière, le rut des cervidés. D'autres observaient la scène au chaud, dans la voiture, où la vue sur les pâtures était tout aussi dégagée et le brame audible. Un tableau surprenant au milieu de cet écrin de verdure reculé, qui se répète tous les week-ends durant la saison des amours.

Alors la mairie de Pierrefonds a décidé d'agir pour assurer la tranquillité de ses administrés. Par arrêté municipal, il est désormais interdit de stationner et de s'arrêter en voiture, rue de l'impératrice Eugénie, jusqu'au 30 septembre. « C'est un endroit très privilégié pour écouter le brame et regarder les animaux, note Florence Demouy, la maire (SE). Mais les nuisances étaient nombreuses pour les riverains. »

Des pique-niques en plein milieu de la route

Selon un retraité qui habite la rue, le stationnement était en effet anarchique. « Il y avait des véhicules partout et les gens s'installaient en plein milieu de la route pour pique-niquer. C'était devenu un dépotoir et on ne pouvait même plus rentrer chez nous. Maintenant, on peut de nouveau circuler. »

« Le climat s'est apaisé », confirme un voisin. Mais ce riverain aurait aimé que l'arrêté coure plus longtemps car les brames n'ont pas fini de retentir à la nuit tombée. « Dès le 1er octobre, ça va repartir en vrille, pense-t-il. Depuis quelques années, il y a de plus en plus de monde ici. C'est un spot unique et l'information circule sur les réseaux sociaux… On paie la rançon du succès ! »

Sur un site spécialisé, les villages forestiers de Pierrefonds, Vieux-Moulin et Saint-Jean-aux-Bois sont en effet conseillés. « C'est un coin connu dans le secteur, confirme un amoureux de la nature, venu observer le roi de la forêt depuis la rue de l'impératrice Eugénie. Les animaux ne sont pas trop chassés par ici alors ils se sentent en confiance et font leur petite vie à la vue de tous. »

Des amoureux de la nature viennent observer le cerf en rut depuis la rue de l’impératrice Eugénie. LP/C.B.
Des amoureux de la nature viennent observer le cerf en rut depuis la rue de l’impératrice Eugénie. LP/C.B.  

Dans la forêt de Compiègne, l'Office national des forêts (ONF) organise chaque année des sorties nocturnes pour entendre le râle des cerfs. Mais le spectacle n'est pas toujours garanti. A Pierrefonds, rares sont les déçus. Sur ces terrains dégagés, situés à la lisière de la forêt, le roi de la forêt est certain d'être entendu. « Et ce soir, il donne de la voix », apprécie un spectateur.

L'arrêté municipal n'est pas encore tout à fait respecté. « L'interdiction n'est pas assez visible. On va voir comment se termine la saison et s'il y a des ajustements à faire l'année prochaine », glisse un habitant du village.