Quels sont les prénoms les plus donnés cette année dans la Meuse ?

L'Insee rend public le registre des prénoms donnés chaque année en France. Dans la Meuse, voici le palmarès des prénoms les plus donnés en 2019.

Pour quels prénoms les nouveaux parents ont craqué en 2019 ?
Pour quels prénoms les nouveaux parents ont craqué en 2019 ? Frédéric Dugit

Des prénoms tendance, d’autres en perte de vitesse

Dans la Meuse, LOUISE et GABRIEL étaient les grands vainqueurs en 2018. Ont-ils été autant choisis l’année suivante ?

Du côté des petites filles, le classement des 10 prénoms les plus donnés en 2019 est le suivant:

  • AMBRE
  • ALICE
  • ANNA
  • CHLOÉ
  • JADE
  • AGATHE
  • MYA
  • ROMANE
  • EMY
  • IRIS

L’année précédente, LOUISE, AMBRE et INÈS composaient le trio de tête.

La plus forte progression parmi les prénoms féminins en 2019 revient à AGATHE.

Ce prénom a été attribué à 6 petites filles en 2019, contre 4 l’année précédente, ce qui représente 50% d’augmentation.

D’autres prénoms ont aussi le vent en poupe : c’est le cas pour les 7 CHLOÉ, en augmentation de 40% mais aussi pour les AMBRE, qui, avec 13 naissances, connaissent une hausse de 30% en un an.

De moins en moins choisis, les prénoms LOLA (-66%) EMMA (-62%) et LOUISE (-54%) accusent les plus forts reculs.

Quels sont les nouveaux prénoms féminins ?

Dans le département, les 5 IRIS intègrent cette année le classement duquel elles étaient absentes en 2018.

Dans la Meuse, 6 Agathe sont nées en 2019, ce qui en fait le prénom le plus surreprésenté dans le département par rapport à la tendance nationale.

Dans la Meuse, les 10 prénoms les plus donnés aux petits garçons en 2019 sont les suivants :

  • JULES
  • LÉO
  • MAËL
  • HUGO
  • EDEN
  • GABIN
  • LOUIS
  • NATHAN
  • PAUL
  • TIAGO

Les prénoms qui progressent et les autres

MAËL est le prénom qui a le plus fortement progressé chez les garçons en 2019.

En 2019, ce prénom a été attribué à 12 petits garçons , contre 4 l’année précédente (plus 200% sur un an).

Les petits MAËL sont suivis par les NATHAN et PAUL, dont la popularité a cru respectivement de 200% (9 naissances) et 80% (9 naissances) en un an.

Avec des baisses de -55%, de -52% et de -50%, les prénoms NOÉ GABRIEL et TIMÉO sont eux en perte de vitesse.

Les petits AUGUSTIN seront-ils là l’an prochain ?

Dans le département, les petits AUGUSTIN opèrent une percée avec 7 naissances.

A noter, la surreprésentation du prénom masculin ELIO choisi par 6 familles, soit 6 fois plus pour 1000 naissances qu’au niveau national.