Vents forts et orages : le Gard, l’Hérault et les Bouches-du-Rhône en vigilance orange

Un épisode pluvio-orageux traverse le Languedoc-Roussillon, avec des formations intenses et stationnaires sur ces trois départements.

 Par endroits, plus de 150 mm de pluies cumulées pourraient être constatés (illustration).
Par endroits, plus de 150 mm de pluies cumulées pourraient être constatés (illustration). LP/Sophie Bordier

Le temps ce samedi est marqué par l'arrivée d'une perturbation par le Sud-Ouest et de fortes pluies sur le Languedoc, a annoncé Météo France.

L'institut de météorologie a placé trois départements en vigilance orange, le Gard, l'Hérault et les Bouches-du-Rhône, en raison de « l'intensité des orages et la quantité attendue des précipitations sur une période relativement brève ».

Météo France met en garde contre « le caractère très préoccupant » de cet épisode qui sera intense, avec des orages « durables et très peu mobiles ». Le cumul de pluie sous ces orages stationnaires pourrait atteindre 150 à 200 mm en très peu de temps, alerte Météo France.

Dans la nuit de samedi à dimanche, Météo France prévoit que des orages se forment sur les Cévennes ainsi que sur les plaines de l'Hérault et du Gard, littoral compris, avant d'affecter, plus tard, une grande moitié ouest des Bouches-du-Rhône.

Ces orages, selon Météo France, seront « particulièrement intenses », « durables et très peu mobiles ». En cumul sur l'épisode, on attend sur l'Hérault et le Gard localement jusqu'à 150 à 200 mm sous les plus gros orages.

À Montpellier, la Ville et la métropole ont informé dans un communiqué de la fermeture des parcs et jardins publics à partir de 17 heures, « de même les berges et passerelles seront interdites d'accès ». « Le stationnement sur le quai du Pirée ne sera plus accessible à partir de 17 heures également, les véhicules restants seront retirés », ajoute la ville de Montpellier.

Plusieurs cours d'eau du département du Gard sont placés en vigilance jaune crue. L'amélioration est attendue dimanche après-midi.

Fin septembre, des intempéries dans le Gard, où des trombes d'eau sont tombées sur les contreforts du massif des Cévennes et des cours d'eau comme le Gardon d'Anduze ont connu des crues rapides, avaient fait deux morts.