Tempête au Sahara : un nouveau nuage de sable attendu sur la France dimanche et lundi

Le nuage de sable, qui touchera une bonne partie de l’Hexagone, devrait s’intensifier dimanche soir et lundi, et pourrait à nouveau rendre le ciel jaune.

A Lyon, le nuage de sable du 6 février avait teinté le ciel d'une couleur jaune.
A Lyon, le nuage de sable du 6 février avait teinté le ciel d'une couleur jaune. MAXPPP/Stephane Guiochon

Le retour de la tempête. Après le passage sur la France d’un nuage de poussières issues de tempêtes de sable, qui avait rendu le ciel jaune début février, de nouvelles poussières vont survoler l’Europe ce dimanche et lundi, signale Météo France.

Un nouveau panache « important » et « épais » de poussière saharienne se déplace vers le Nord et « devrait toucher certaines parties de l’Europe au cours du week-end et au début de la semaine prochaine », indiquait déjà vendredi le service européen de surveillance de l’atmosphère Copernicus dans un communiqué.

Une qualité de l’air dégradée

Comme le montre sur Twitter Vincent Guidard, chercheur au Centre national de recherches météorologiques de Météo France, une bonne partie du territoire devrait être couverte de ces panaches. « La France est un peu plus couverte que lors de l’épisode du 6 février. Il faut surtout noter que les panaches vont plus au Nord pour atteindre la Scandinavie », analyse-t-il.

Le premier week-end de février, le ciel s’était teinté de jaune ocre, en particulier sur le sud et l’est de la France lors du passage d’un nuage de poussières issues de tempêtes de sable en Algérie, emportées par des vents remontant vers le Nord.

Cet épisode avait également entraîné une dégradation significative de la qualité de l’air dans les régions survolées. Entre le 4 et le 8 février, il avait entraîné le dépôt de plusieurs microgrammes de particules par mètre carré sur une grande partie du sud de l’Europe, soit une quantité « plusieurs centaines de fois supérieure » à la moyenne, avait alors indiqué Copernicus.

LIRE AUSSI > Le nuage de sable du Sahara a fait baisser la qualité de l’air en Europe

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

La venue de ces nuages de sable pourrait, là encore, affecter la qualité de l’air, selon Copernicus, notamment en Espagne et en France, et peut-être au Royaume-Uni et au Bénélux. L’agence mettait notamment en garde, vendredi, contre l’impact de ces poussières sur les voies respiratoires et les dépôts sur le sol, notamment pour les entreprises.