Orages et inondations : le Gard en vigilance rouge, une «deuxième vague» attendue dans la nuit

Orages, pluies, inondations, crues… Ce samedi, de fortes intempéries ont touché les Cévennes et une partie du sud-est du pays. Un second épisode est attendu cette nuit.

Habitants du Sud-Est, soyez prudents. Six départements, de l'Hérault aux Alpes-Maritimes, sont placés ce samedi en vigilance par Météo France, en raison d'un fort « épisode pluvio-orageux ».

L'Hérault, la Lozère, les Bouches-du-Rhône, le Var et les Alpes-Maritimes sont en vigilance orange pour pluies-inondations et orages (également « crues » pour le premier). Mais la plus grande inquiétude concerne le Gard, classé « rouge » depuis 14 heures pour des risques de pluies-inondations et crues.

Les cumuls de pluies ont atteint entre 200 à 350 mm sur le relief des Cévennes. Au total, environ 650 personnels, pompiers et militaires de la sécurité civiles ainsi que des hélicoptères sont mobilisés.

Une personne est portée disparue dans le Gard, « sur le secteur du Pont-d'Hérault », alertent les pompiers ce samedi après-midi. « Une personne à bord de son véhicule, un véhicule de tourisme classique, aurait été vue par des témoins emportée par un courant d'eau assez important (...). Les reconnaissances se poursuivent », y compris par hélicoptère, a déclaré le responsable communication des sapeurs-pompiers du Gard, Eric Agrinier, sur BFMTV. « Toutes les personnes qui devaient être mises en sécurité l'ont été. Il n'y a plus d'action de secours en cours », a précisé dans la soirée le sous-préfet du Gard, Jean Rampon.

VIDÉO. Orages, pluies, inondations… le Gard touché par de violentes intempéries

La situation ne devrait pas s'améliorer avant dimanche midi. « Malheureusement, nous attendons une deuxième vague qui devrait toucher cette fois-ci tout le département », a prévenu par ailleurs le préfet du Gard sur les ondes de France Bleu. De fortes averses et des orages sont ainsi attendus dans la nuit, touchant « autant les plaines que le relief, notamment l'Est de l'Hérault et une large moitié Ouest du Gard », selon Météo France. Les Bouches-du-Rhône devraient également être concernés.

Gérald Darmanin dans le Gard dimanche

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a lui-même appelé à la plus grande prudence et tenu à remercier les « pompiers du Gard » et les « effectifs de la Sécurité civile mobilisés en ce moment même sur le terrain ». Il a également annoncé qu'il se rendrait dimanche après-midi dans ce département. Tout comme Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

Deux sauvetages ont été réalisés par hélicoptère et trois par moyen terrestre, selon les pompiers du Gard. Quelque 200 personnes ont été mises en sécurité sur la commune de Valleraugue et autant à Saint-Jean-du-Gard. Plus de 300 sapeurs-pompiers sont mobilisés.

«Une crue majeure proche de celle de 2002»

« Nous sommes en train d'évacuer un peu plus d'une centaine de maisons sur la partie basse de la ville », a expliqué la maire d'Anduze, Geneviève Blanc. « Nous avons ouvert le collège et l'école maternelle afin d'accueillir les personnes. Nous sommes à pied d'œuvre avec la Croix-Rouge (...) Nous sommes face à une crue majeure proche de celle de 2002. »

À certains endroits, les prévisions de Météo France ont été largement dépassées. Ainsi le météorologiste Guillaume Séchet décrit, sur Twitter, une « situation CRITIQUE à Valleraugue ». Dans la commune du Gard, « il est tombé 361,5 mm en l'espace de 3 heures. Jamais une telle quantité n'avait été relevée en métropole sur cette durée ! », selon lui.

D'impressionnantes images de rues inondées de Valleraugue parvenaient ce samedi en fin de matinée sur les réseaux sociaux.

La commune de Laroque isolée

Dans l'Hérault, la commune de Laroque, à côté de Ganges, est isolée, le niveau de la rivière de l'Hérault ayant atteint plus de 7 m, selon Vigicrues.

Les épisodes cévenols se produisent en général à l'automne, quand la mer Méditerranée est la plus chaude, favorisant alors une forte évaporation. Ces masses d'air chaud, humide et instable remontent vers le nord provoquant de fortes pluies.