Neige et verglas : la vigilance orange levée en Ile-de-France, fin de la restriction de circulation des poids lourds

Des cumuls de 2 à 7 cm de neige, voire jusqu’à 10 cm localement, sont tombés sur le bassin parisien dans la nuit de mardi à mercredi. Seuls 300 kilomètres de bouchons étaient à déplorer dans la région ce matin, une situation «presque normale».

Saint-Germain-en-Laye. La neige est tombée dans la nuit mais ne pose pas de difficulté majeure. Les transports scolaires ont été suspendus pour la journée de ce mercredi.
Saint-Germain-en-Laye. La neige est tombée dans la nuit mais ne pose pas de difficulté majeure. Les transports scolaires ont été suspendus pour la journée de ce mercredi. Mickaël Sizine

La moitié nord de la France traverse en ce milieu de semaine un épisode de grand froid et de neige. Bouchons, prévisions des prochaines heures, situation dans les écoles… On fait le point.

Fin de la restriction de circulation des poids lourds. Dans un communiqué publié à la mi-journée, Vinci Autoroutes explique que l’interdiction de circulation qui concernait les poids lourds de plus de 7,5 tonnes en Ile-de-France est levée sur son réseau. Ces derniers reprennent progressivement la route, détaille le groupe, libérant ainsi les zones de stationnement obligatoire activées par les autorités préfectorales notamment dans le secteur de Saint-Arnoult-en-Yvelines. Vinci précise aussi que ses équipes restent mobilisées pour poursuivre les opérations de déneigement et de salage afin d’assurer les meilleures conditions de circulation sur l’A10 et l’A11.

Seulement 300 kilomètres de bouchons. Ce mercredi matin, le trafic a connu une situation « quasi normale », malgré l’épisode neigeux dans la région, selon la direction des routes d’Ile-de-France (Dirif). Dans les Yvelines, près de 800 poids lourds sont actuellement stockés, dont 600 à Saint-Arnoult, pour prévenir des éventuelles difficultés de circulation. La préfecture de police avait appelé les Franciliens à « s’abstenir de prendre la route ce mercredi matin ».

LIRE AUSSI > Vague de froid : comment la température ressentie est-elle calculée ?

« Le réseau est circulable mais nous demandons une très grande attention aux automobilistes notamment sur les bretelles et les voies rapides, car les températures vont encore chuter », a indiqué le directeur de la Dirif Alain Monteil. La N118, l’un des principaux points noirs en Ile-de-France lors des intempéries, reste fermée ce mercredi matin à tous les usagers « le temps de déneiger la route », a ajouté la préfecture.

Des écoles fermées. Les transports scolaires sont, quant à eux, suspendus dans les départements de l’Essonne, du Val-d’Oise, des Yvelines et de Seine-et-Marne. Les cours en distanciel sont donc « privilégiés » dans ces départements, mais un accueil minimum sera assuré dans chaque établissement pour les élèves qui n’auraient pas de solution, selon le rectorat de Versailles.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Côté transports en commun, une centaine de lignes de bus ont été annulées. À 7h15, aucun bus Transdev ne circulait par exemple en Essonne.

Quelles prévisions dans les prochaines heures et prochains jours ? Cet après-midi à 16 heures, 17 départements sont toujours placés en vigilance orange par Météo France. Parmi eux, 12 sont en alerte grand froid et/ou à la neige et au verglas dans l’est du pays. Les départements d’Ile-de-France sont tous repassés en vigilance jaune, sauf la Seine-et-Marne, toujours en orange, mais pour des risques de crue. Les températures maximales (réelles ou ressenties) resteront négatives toute la journée. Il n’y aura pas de dégel au sol, affirme encore Météo France.

La nuit prochaine (de mercredi à jeudi) le froid aura tendance à s’accentuer sur le Nord-Est et entre la Loire et la Seine. Dans les Yvelines, la température pourra descendre à -5 °C mercredi et -10 °C dans la nuit de mercredi à jeudi, selon la préfecture.