Inondations : sept départements restent en vigilance orange

Comme c’est désormais le cas depuis plusieurs jours, la pluie continue de tomber sur une bonne partie du pays. Et les prévisions météorologiques restent mauvaises pour les prochains jours.

 Cadillac (Gironde), jeudi. De nombreuses routes sont impraticables dans le pays à cause des inondations.
Cadillac (Gironde), jeudi. De nombreuses routes sont impraticables dans le pays à cause des inondations. AFP/Philippe Lopez

Les inondations continuent de toucher une vaste partie du pays. Elles restent particulièrement prononcées dans le Sud-Ouest, même si la décrue y est quasi-générale. Les prévisions des prochains jours ne sont toutefois pas bonnes.

Si le Lot-et-Garonne est sorti jeudi de la vigilance rouge, Météo France et Vigicrues, le service en charge du suivi du niveau des cours d'eau, maintiennent ce dimanche sept départements en alerte en raison des inondations. Vigilance valable jusqu'à lundi 6 heures.

Ces départements sont en vigilance orange (niveau 3 sur 4). En voici la liste : la Charente, la Charente-Maritime, le Maine-et-Loire, l'Oise, la Saône-et-Loire, la Seine-et-Marne et la Somme. La vigilance orange pour inondations a été levée à 16 heures ce dimanche dans les Landes, tandis que celle pour neige et verglas a pris fin au même moment dans le Nord, le Pas-de-Calais et la Saône-et-Loire.

Cette situation est le résultat de deux facteurs. Les mois de décembre et janvier ont déjà été très arrosés. Et « on subit depuis jeudi dernier des précipitations continues qui touchent la quasi-totalité du territoire, souligne la directrice du Service central d'hydrométéorologie et d'appui à la prévision des inondations (Schapi), Laurence Pujo. Comme les sols sont saturés d'eau, ils n'ont plus la capacité d'absorber ce qui tombe du ciel ».

Des prévisions qui ne sont pas bonnes. Vendredi et samedi, de nouvelles précipitations ont concerné les zones placées en vigilance ces derniers jours. Et ce dimanche, il pleuvra encore plus, quasiment dans tout le pays. De nouvelles inondations sont donc redoutées, les sols étant déjà gorgés d'eau.

A Paris, la Seine dépasse désormais les 4,50. Ceci empêche toute navigation fluviale dans la capitale. La Marne, a, de son côté, était placée en vigilance orange. Durant tout le week-end, son niveau sera notamment scruté en Seine-et-Marne, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne. Mais l'heure n'est pas (encore) à la panique. De même, la Marne et l'Oise sont elles aussi placées sous surveillance.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Un niveau d'eau « exceptionnel » dans le secteur de Marmande. Vigicrues explique que, dans le Lot-et-Garonne, « la crue a atteint des hauteurs exceptionnelles dans le secteur de Marmande aux alentours de minuit à une cote de 10,20 m (cote inférieure à celle observée lors de la crue du 15 décembre 1981 à 10,56m) ».

Une lente décrue commence à être observée avec des niveaux qui « restent très élevés toute la journée ». A 15 heures, samedi, le niveau de la Garonne était d'environ 9,50 mètres, selon les derniers relevés effectués. Les niveaux resteront encore élevés jusqu'à vendredi, précise Vigicrues.

Cette animation graphique fournie par Météociel permet de visualiser la progression de la montée de l'eau dans la région entre lundi et mercredi.

Seulement des dégâts matériels. Malgré le sérieux de la situation, aucun mort n'est à déplorer. Interrogé sur franceinfo, le directeur de cabinet du préfet du Lot-et-Garonne assure que « nous n'avons que des dégâts à caractère matériel. Nous n'avons pas à regretter d'accidents graves ou de décès ».

Quelques évacuations ont eu lieu. Des routes restent impraticables, comme dans la plupart des autres départements concernés par des crues.