Crues : sept départements en vigilance orange, Saintes en alerte

Météo France incite à la plus grande prudence ce lundi dans sept départements français en proie à une montée des eaux. À Saintes (Charente-Maritime), la crue est déjà historique.

 A Saintes (Charente-Maritime), la montée du fleuve Charente doit atteindre son pic ce lundi, autour de 6,20 m selon les prévisions.
A Saintes (Charente-Maritime), la montée du fleuve Charente doit atteindre son pic ce lundi, autour de 6,20 m selon les prévisions. LP/Fabien Paillot

Alerte crues. Météo France fait état de sept départements français en vigilance orange crues ce lundi matin : la Somme, l'Oise, la Seine-et-Marne et la Saône-et-Loire rejoignent la Charente, la Charente-Maritime et la Loire-Atlantique. Gare également au gel sur la moitié nord du pays, rendant les chaussées glissantes. Une grande prudence est de mise pour la matinée, fait savoir Météo France.

C'est en Charente-Maritime et plus particulièrement à Saintes que l'épisode météorologique Justine se fait le plus ressentir. La montée du fleuve Charente doit atteindre son pic ce lundi, autour de 6,20 m selon les prévisions. La secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité, Bérangère Abba, est attendue sur place dans la matinée.

Saintes, 25 000 habitants, est l'une des communes les plus touchées de Charente-Maritime par la montée des eaux. Le « plateau » de la crue y est attendu lundi matin, autour de 6,20 m, selon Vigicrues. Ce niveau confirme une nouvelle crue « historique » qui dépasse celle de 2007 (5,64 m), mais sans atteindre les records de 1982 (6,84 m) et 1994 (6,67 m) - année marquée par une visite en barque du président François Mitterrand à Saintes.

22 communes sinistrées

Plus de 300 sapeurs-pompiers, gendarmes et policiers, renforcés par des départements voisins et des bénévoles de la Protection civile et de la Croix-Rouge sont déployés sur le terrain, au secours des 22 communes sinistrées du secteur. Les pompiers ont procédé à 528 interventions liées à l'événement météorologique et aux crues consécutives, dont 155 dimanche selon le dernier point préfectoral.

Au total, 315 personnes ont été évacuées par les pompiers depuis le début des crues en Charente-Maritime, dont 246 à Saintes, selon la même source. Une dizaine de communes environnantes ont aussi les pieds dans l'eau, comme Courcoury, village de 700 âmes transformé en « une île » à la mi-journée, en raison de la route principale coupée, selon la directrice de cabinet du maire de Saintes, Pauline David.