Crues : 17 départements restent en vigilance orange, la Seine sous surveillance

Comme ces derniers jours, le temps reste très perturbé ce mercredi sur une bonne partie du pays. Du nord au Sud-Ouest, en passant par le centre, le niveau des cours d’eau inquiète.

 Sur l’île des Migneaux, à Poissy (Yvelines), la Seine est déjà bien montée.
Sur l’île des Migneaux, à Poissy (Yvelines), la Seine est déjà bien montée. LP/Charlotte de Frémont

Encore de la pluie pour une bonne partie de la France et toujours ce risque de voir des cours d'eau déborder de leur lit. Le temps ce mercredi sera encore une fois perturbé sur une grande partie du pays et marqué par le renforcement du vent au nord, selon les prévisions de Météo France. Le prévisionniste a maintenu 17 départements en vigilance orange pour crues dans le Sud-Ouest et le nord. Cette alerte est valable jusqu'à jeudi 6 heures.

A noter que la situation en Corrèze, placée plusieurs heures en vigilance rouge dans la nuit de mardi à mercredi, est désormais moins critique. Reste que le département est toujours en alerte orange et que plusieurs habitants d'Argentat-sur-Dordogne ont dû être évacués à cause de la crue majeure du cours d'eau de la Maronne.

La pluie des derniers jours, causée par la tempête Justine, a d'ailleurs déjà entraîné de nombreux dégâts dans le pays. Dans le Lot, une septuagénaire est décédée après qu'un un pan de falaise s'est effondré sur sa maison à cause des intempéries. Dans le Nord, c'est un homme du même âge qui a été retrouvé mort noyé, pris dans les eaux de la rivière Sambre.

En région parisienne, on surveille évidemment le niveau de la Seine, qui a dépassé les 4,30 m ce mercredi dans la capitale. La navigation fluviale y est désormais interdite. Dans le Val-de-Marne, par exemple, les services du département sont sur le qui-vive déjà depuis plusieurs jours.

VIDÉO. Crue de la Seine : le fleuve déborde sur les quais de Paris

Globalement, donc, les perturbations resteront similaires à la veille. Sur le Nord-Ouest, les pluies ou averses arroseront par moments des terres, déjà bien saturées en eau. Ce temps instable pourra développer un orage isolé. Ce temps menaçant et bien humide s'accompagnera d'un renforcement du vent de sud-ouest avec des rafales à 60/80 km/h, localement 90 km/h, jusqu'à 100 sur le côtier.

Douceur mais grisaille dans le Sud

Du Nord-Est au nord de l'Auvergne et Nouvelle-Aquitaine, le ciel gardera une teinte bien grise avec des précipitations, temporairement modérées. Elles seront un peu plus conséquentes et fréquentes, sur les reliefs exposés, des Vosges, Jura et Alpes du Nord. Il neigera vers 2000 m le matin, puis vers 1500 m, dans le courant de l'après-midi. Les pluies prendront un regain d'activité sur l'Aquitaine dans l'après-midi.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Le vent, sur le Grand-Est, prendra de l'ampleur, dès le matin, les coups de vent pouvant atteindre 90 km/h, localement. Il pourrait y avoir un risque d'orage sur le nord de la Lorraine et sur les Ardennes. Sur l'Occitanie et la Corse, le soleil tentera de s'imposer. Enfin, du Haut-Languedoc, basse vallée du Rhône jusqu'aux plages héraultaises et en Provence, les entrées maritimes gâcheront la matinée, avec quelques gouttes par moments, puis le temps deviendra variable.

Les températures matinales afficheront entre 6 et 10 degrés, pour 12 sur la Balagne. Les maximales grimperont à 11/14 au nord, 14/16 au sud, jusqu'à 18/19 en Ariège, basse vallée du Rhône et Corse.