Discours sur l’état de l’Union : face à Trump, les élues démocrates étaient en blanc

Les opposantes à Trump ont voulu marquer symboliquement la présence de 127 femmes au Congrès depuis janvier, un record historique.

 Washington (Etats-Unis), mardi 5 février. Les membres démocrates du Congrès américain s’étaient habillées de blanc pour mettre en valeur leur nombre depuis les mid-terms.
Washington (Etats-Unis), mardi 5 février. Les membres démocrates du Congrès américain s’étaient habillées de blanc pour mettre en valeur leur nombre depuis les mid-terms. Reuters/Jonathan Ernst

Une vague blanche à Washington. Mardi, à l'occasion du deuxième discours sur l'état de l'Union du président Donald Trump, on ne voyait qu'elles. Les élues démocrates du Congrès avaient choisi de s'habiller en blanc, en hommage au centenaire du mouvement des suffragettes. Elles l'avaient déjà fait en février 2017, lors de la première adresse présidentielle au Congrès. Ce choix vestimentaire leur a donné l'occasion, aussi, de marquer le tournant provoqué par les élections de mi-mandat.

Au Capitole, mardi 5 février 2019. REUTERS/Leah Millis
Au Capitole, mardi 5 février 2019. REUTERS/Leah Millis  

Costumes sombres contre vestes blanches, les différences étaient très marquées dans l'hémicycle qui accueille depuis janvier un nombre record de femmes (127) et d'élus issus de minorités. Nancy Pelosi, cheffe de la majorité démocrate à la Chambre, était également en blanc, assise derrière le président pendant son discours. Dans les rangs républicains, certaines parlementaires avaient choisi le rouge.

Avant que Donald Trump n'arrive avec sa famille - sa fille Tiffany et l'une de ses belles-filles étaient elles aussi vêtues de blanc -, plusieurs élues démocrates ont savouré le moment, se prenant en photo dans de grands éclats de rire.

« Tous les Américains peuvent être fiers de voir que nous avons plus de femmes dans la population active que jamais auparavant. Et cent ans exactement après que le Congrès a approuvé un amendement à la Constitution donnant aux femmes le droit de vote, nous avons aussi plus de femmes au Congrès que jamais auparavant », a d'ailleurs affirmé Donald Trump. Il s'est ainsi offert l'unique moment de concorde au sein du Capitole, au long de 80 minutes de discours. Des deux côtés de l'hémicycle et dans les gradins des invités, on s'est levé d'un même geste, applaudissant, sifflant, souriant.

Les trois sénatrices démocrates en lice pour la présidentielle de 2020, Elizabeth Warren, Kamala Harris et Kirsten Gillibrand, toutes debout, ont joyeusement applaudi et rejoint les cris spontanés d'« USA, USA » scandés par tout l'hémicycle, y compris dans les rangs républicains. Même Nancy Pelosi a approuvé.

La présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, au côté du vice-président Mike Pence. REUTERS/Jim Young
La présidente de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, au côté du vice-président Mike Pence. REUTERS/Jim Young  

Le Parisien infographie
Le Parisien infographie