«Un sale type» : Donald Trump n’apprécie guère les blagues de Sacha Baron Cohen, alias Borat

L’humoriste a piégé, dans son nouveau film, l’avocat du président américain. « C’est un type bizarre. Et je ne le trouve pas drôle », a déclaré le candidat à sa réélection.

 L’humoriste et réalisateur britannique, qui incarne le personnage de Borat, s’est spécialisé avec son équipe dans des séquences où il piège des personnalités politiques (illustration).
L’humoriste et réalisateur britannique, qui incarne le personnage de Borat, s’est spécialisé avec son équipe dans des séquences où il piège des personnalités politiques (illustration). AFP/TIMOTHY A. CLARY

Donald Trump n'ira sans doute pas voir Sacha Baron Cohen au cinéma. Le président américain a déclaré vendredi qu'il n'avait jamais apprécié les gags de l'humoriste, créateur du personnage fictif de Borat, qui a piégé dans son nouveau film son avocat, Rudy Giuliani.

Interrogé à bord de l'avion présidentiel Air Force One sur un clip tiré du film, qui montre Rudy Giuliani dans une situation apparemment embarrassante avec une jeune femme très séduisante, Donald Trump a répondu : « Je ne sais pas ce qui s'est passé ». « Mais il y a des années, il a essayé de me piéger. Et j'ai été le seul à dire Pas question. C'est un type bizarre. Et je ne le trouve pas drôle ».

L'humoriste et réalisateur britannique, qui incarne le personnage de Borat, un journaliste kazakh fictif et loufoque, s'est spécialisé avec son équipe dans des séquences où il piège des personnalités politiques, particulièrement des partisans de Donald Trump.

« Je remettais ma chemise dans mon pantalon »

Mercredi, Rudy Giuliani, ancien maire de New York et avocat de Donald Trump, s'est insurgé contre la diffusion du clip, une scène où il est victime d'une fausse « interview » organisée dans une chambre d'hôtel en présence d'une jeune femme. La scène donne l'impression que Giuliani est saisi dans une position compromettante puisqu'on le voit les mains dans son pantalon, allongé sur un lit.

Mais l'avocat a déclaré que la scène était « une fabrication complète ». « Je remettais ma chemise dans mon pantalon après avoir retiré le matériel d'enregistrement », a-t-il déclaré sur Twitter. « A aucun moment avant, pendant ou après l'interview je n'ai eu un comportement déplacé. Si Sacha Baron Cohen sous-entend le contraire, il ment éhontément », a-t-il ajouté.

Donald Trump a été interrogé sur l'affaire alors qu'Air Force One venait de décoller de Pensacola (Floride) en direction de West Palm Beach.

Il a évoqué un incident qu'il avait lui-même eu avec Sacha Baron Cohen il y a une quinzaine d'années. En 2003, Donald Trump avait été interviewé par l'humoriste qui prétendait être Ali G, un gangster qui présentait son dernier projet, des gants spéciaux pour manger des glaces. « Pour moi, c'était un sale type », a commenté Trump.