Donald Trump pourrait sortir de l’hôpital dès lundi

Le docteur Conley a donné une conférence de presse ce dimanche donnant de nouvelles informations sur la santé du président des Etats-Unis. Ce dernier pourrait sortir de l’hôpital dès demain.

 Le Dr. Sean Conley, devant le Walter Reed National Military Medical Center ce dimanche.
Le Dr. Sean Conley, devant le Walter Reed National Military Medical Center ce dimanche.  REUTERS/Erin Scott

« Il va très bien, et sa santé continue de s'améliorer ». Le docteur Conley a été expéditif dans sa conférence de presse sur l'état de santé du président des Etats-Unis. Sean Conley a tenté d'éteindre l'incendie sur la réalité de l'état de Donald Trump auprès de la population américaine.

« Le président a continué d'aller mieux. Il a connu deux épisodes de manque d'oxygène depuis jeudi », a déclaré le médecin. « On a eu peur que la maladie ne progresse rapidement », a ajouté le praticien évoquant la situation de vendredi.

« Aujourd'hui il se sent bien »

« Ce samedi, il a eu un épisode où il est descendu à 93 % d'oxygène dans le sang mais il n'avait pas de problèmes respiratoires », a tout de suite précisé le médecin. « Nous cherchons des pathologies qui pourraient apparaître mais pour l'instant nous n'avons rien trouvé », a continué Sean Conley. Donald Trump n'a pas eu de fièvre depuis vendredi matin et son cœur et ses autres organes vitaux fonctionnent sans problème ont aussi déclaré les autres spécialistes présents.

Donald Trump, 74 ans, est désormais sous dexaméthasone, un médicament de la famille des corticoïdes ( stéroïdes) utilisé pour le traitement des cas sévères de nouveau coronavirus, selon ses médecins. Ils ont également précisé qu'il avait reçu une deuxième dose de remdesivir, l'un des traitements les plus utilisés pour soulager les malades.

« Aujourd'hui, il se sent bien, il est debout et en activité », a ajouté un autre médecin, Brian Garibaldi, lors de ce point-presse. « Notre objectif pour la journée est de le faire manger, boire et de le garder en dehors du lit autant que possible, pour qu'il soit mobile et continue de se sentir bien ».

« Notre espoir est de le faire sortir de l'hôpital dès demain et qu'il poursuive ses traitements depuis la Maison Blanche », a ajouté le Dr Garibaldi. Une conclusion qu'a aussi faite le commandant de la Navy, le docteur Sean Conley.