Il y a dix ans, le Printemps arabe au Caire dans l’œil du Parisien

Le 25 janvier 2011 débutait place Tahrir au Caire (Egypte) la révolte populaire qui allait emporter le régime de Moubarak, quelques semaines après la chute de l’autocrate Ben Ali en Tunisie. Retour en images.

 Le Caire, Égypte, le 30 janvier 2011. Après les Tunisiens, les Égyptiens descendent manifester dans les rues du Caire pour demander le départ de leur président Hosni Moubarak.
Le Caire, Égypte, le 30 janvier 2011. Après les Tunisiens, les Égyptiens descendent manifester dans les rues du Caire pour demander le départ de leur président Hosni Moubarak.  LP/Olivier Corsan

Cela avait commencé en Tunisie quelques jours plus tôt. Un homme s'était immolé par le feu et avait déclenché un soulèvement populaire pour contester le pouvoir sans partage de son président Ben Ali. Mi-janvier 2011, il y a dix ans, le mouvement fait tache d'huile et se propage à l'Égypte où l'armée et Hosni Moubarak tiennent le pays depuis des décennies.

Les Égyptiens descendent en masse dans les rues du Caire et affrontent à mains nues les militaires et les forces de l'ordre. Des barricades sont montées. Il y a des morts, le pouvoir en place est déstabilisé. C'est le début des Printemps arabes qui s'étendront à toute la région. Hosni Moubarak, Ben Ali devront partir. Muammar Kadhafi mourra. Des espoirs naîtront en Tunisie, en Égypte, en Libye, en Syrie.

Les photographes du Parisien ont couvert de bout en bout ces révolutions. Voici le début en images de l'épisode égyptien.

1. Vendredi 28 janvier 2011, après la prière, les Cairotes convergent dans les rues de leur capitale pour manifester.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

2. Les forces de l'ordre sont déjà sur les dents et un homme montre son dos avec les stigmates des blessures des flash-balls.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

3. Les gaz lacrymogènes sont utilisés abondamment pour disperser les manifestants.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  
Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

4. Les blindés et les canons à eau essaient de contenir la foule sur le Pont Qasr al-Nil pour l'empêcher d'occuper la place Tahrir.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

5. Dans la soirée, les manifestants en rangs serrés peuvent enfin franchir le pont.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

6. Samedi 29 janvier 2011 : les combats continuent aux abords de la place Tahrir. Un manifestant s'est saisi d'un projectile tiré par les forces de l'ordre en sa direction.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

7. Les Égyptiens se regroupent en nombre et commencent à monter des barricades.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

8. Un jeune homme masqué affronte les militaires dans les rues du Caire.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

9. Un homme est mort d'une balle en pleine poitrine face aux militaires. La foule le porte sur la place Tahrir.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

10. Les slogans sont dans toutes les langues et s'adressent au monde entier pour réclamer le départ de Hosni Moubarak.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

11. Des blindés tombent aux mains de la foule. Des hommes se hissent dessus, fiers de leur trophée.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

12. Les femmes sont aussi dans la rue pour participer aux émeutes.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

13. Des chars sont abandonnés et des espoirs de victoire commencent à voir le jour.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

14. Un militaire égyptien a rejoint les rangs des opposants et pose au milieu de la place Tahrir avec le drapeau national.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan  

15. Le Coran est brandi à bout de bras par certains hommes. Les partis islamistes ou les Frères Musulmans, très influents au sein de la population, accompagnent déjà le mouvement populaire.

LP/Olivier Corsan
LP/Olivier Corsan