Facebook et Instagram suppriment les comptes liés à la mouvance conspirationniste QAnon

Facebook avait déjà supprimé des pages et comptes en lien avec ce mouvement conspirationniste cet été.

 Le nombre d’adeptes de « QAnon », favorable à Donald Trump, a explosé à l’approche de la présidentielle américaine. (ILLUSTRATION)
Le nombre d’adeptes de « QAnon », favorable à Donald Trump, a explosé à l’approche de la présidentielle américaine. (ILLUSTRATION) AFP/Kyle Grillot

QAnon n'a plus droit de cité sur Facebook et Instagram. Facebook, également propriétaire d'Instagram, a annoncé mardi le retrait de tous les comptes, pages et groupes liés à cette mouvance conspirationniste sur les deux réseaux sociaux alors que le nombre d'adeptes de « QAnon », favorable à Donald Trump, a explosé à l'approche de la présidentielle américaine.

Le géant des réseaux sociaux, régulièrement accusé de ne pas suffisamment lutter contre les acteurs propageant la haine, avait déjà sévi à plusieurs reprises contre QAnon. Selon NBC News, cette nouvelle approche résulte d'une mise à jour de sa politique entamée au mois d'août et qui a mené à la suppression d'environ 1 500 pages, groupes et profils en lien avec QAnon. Twitter avait de son côté affirmé avoir fait disparaître des milliers de comptes estampillés QAnon.

Un mouvement né il y a trois ans

Cette fois-ci, même les pages qui ne « contiennent pas de contenus violents » seront supprimées si elles sont associées à la mouvance, a précisé le groupe californien dans un communiqué.

Mouvement informel, QAnon a pour origine un message cryptique apparu à l'automne 2017 sur le forum 4chan, signé d'un compte nommé Q. La principale théorie des groupes s'inscrivant dans cette mouvance porte sur un supposé réseau pédophile voire mangeur d'enfants qui serait composé de figures démocrates comme Barack Obama ou Hillary Clinton, de personnalités d'Hollywood ou de personnalités comme le financier George Soros ou la riche famille Rothschild.