Etats-Unis : du poison mortel intercepté dans une lettre adressée à Donald Trump

Il s’agit de ricine, le poison le plus puissant du règne végétal. Les services de sécurité de la Maison Blanche soupçonnent une femme résidant au Canada.

 Donald Trump était le destinataire de ce courrier.
Donald Trump était le destinataire de ce courrier. REUTERS/Tom Brenner

Une enveloppe contenant de la ricine, un poison très puissant, a été adressée à la Maison Blanche cette semaine et interceptée avant d'atterrir sur le bureau du président Donald Trump.

« Le FBI, les services secrets américains et les services d'inspection de la Poste enquêtent au sujet d'une lettre suspecte reçue à un centre de courrier gouvernemental », selon la police fédérale. « À l'heure actuelle, il n'y a aucune menace pour la sécurité », a ajouté le FBI dans un échange avec l'AFP.

6000 fois plus puissant que le cyanure

Selon des sources anonymes, citées par le New York Times et CNN, deux tests menés sur le produit retrouvé dans ce courrier suspect ont établi qu'il s'agissait de ricine. Les enquêteurs tentent de déterminer si d'autres enveloppes contenant la toxine ont été envoyées par le système postal, a déclaré samedi un responsable des forces de l'ordre informé de l'affaire.

La ricine est le poison le plus violent du règne végétal, 6 000 fois plus puissant que le cyanure. Il s'agit d'une substance mortelle en cas d'ingestion, d'inhalation ou d'injection, et contre laquelle il n'existe pas d'antidote.

Selon le quotidien new-yorkais, les enquêteurs pensent que le courrier venait du Canada et ils auraient identifié une femme comme suspecte. D'autres agences fédérales, situées au Texas, ont également été destinataires de plis contenant ce poison, selon le journal.