Coup d’Etat en Birmanie : Aung San Suu Kyi aux mains des putschistes

La «Dame de Rangoun» a été arrêtée ce lundi. Récemment critiquée au sujet du sort réservé aux Rohingyas, elle reste pourtant la seule chance pour le Myanmar de ne pas retomber dans la dictature.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Icône mondiale de la lutte contre la dictature militaire en Birmanie, Aung San Suu Kyi s’est peu à peu isolée de la communauté internationale.
Icône mondiale de la lutte contre la dictature militaire en Birmanie, Aung San Suu Kyi s’est peu à peu isolée de la communauté internationale. Reuters/Bria Webb

Dix ans après sa libération par la junte birmane au terme d'un long isolement en résidence surveillée, Aung San Suu Kyi est à nouveau prisonnière des militaires. L'ancienne « Dame de Rangoun », dissidente érigée en icône de la démocratie après son prix Nobel de la paix en 1991, élue députée en 2012 puis devenue cheffe de gouvernement de la Birmanie en 2016, a été arrêtée ce lundi à l'aube par les militaires putschistes, tout comme les hauts cadres de son parti, la LND (Ligue nationale pour la démocratie).

Les communications, Internet compris, ayant été quasi-coupées, l'incertitude demeure sur le sort exact de la dirigeante déchue, assignée à résidence à Naypyidaw, la capitale administrative birmane, ou jetée dans une geôle de l'armée qui a repris les commandes sur ce pays très fermé de 56 millions d'habitants.

A 75 ans, l' image de la « Dame » avait certes pâli auprès des Occidentaux, « aussi prompts à l'idolâtrer il y a trente ans qu'à la conspuer pour la répression de la minorité musulmane des Rohingyas depuis 2017, relève Sophie Boisseau du Rocher, spécialiste de l'Asie à l'Ifri (Institut français des relations internationales). Mais elle reste très aimée dans son pays, comme l'a montré la victoire écrasante de son parti – 82 % des sièges au Parlement – aux élections de novembre dernier ».

Le parti allié de l'armée avait au contraire subi une débâcle, incitant Aung San Suu Kyi à réduire son poids énorme dans la gestion du pays… D'où ce coup d'Etat – le troisième depuis l'indépendance birmane, en 1948 – intervenu le jour même de la rentrée parlementaire.

«Elle n'a pas préparé la relève»

La popularité de « Daw Suu » (Dame Suu), comme on l'appelle respectueusement à Myanmar – nom moderne de la Birmanie –, « tient à ce qu'elle incarne le long chemin vers la démocratie », relève la chercheuse de l'Ifri.

Fille d'un général père de l'indépendance avant d'être assassiné quand elle avait 2 ans, élevée à l'étranger et ayant étudié à Oxford où elle rencontra son mari britannique, Aung San Suu Kyi a payé un lourd tribut à sa cause : durant ses longues années d'assignation à résidence, elle fut privée de ses deux enfants et ne put ni revoir son mari ni aller à son enterrement en 1999.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

VIDÉO. Coup d'Etat en Birmanie, Aung San Suu Kyi arrêtée

« Au lieu de l'ouvrir aux autres, son expérience du combat l'a poussée à l'isolement, elle écoute peu ses collaborateurs et alliés, n'a pas préparé la relève et empêché l'émergence d'autres partis, reconnaît Sophie du Rocher. Sa ligne politique est inspirée par son père, nationaliste et modernisatrice, et à long terme démocratique. »

Nationaliste ? Depuis 70 ans la Birmanie est minée par des guerres civiles récurrentes. Face à la terrible répression des Rohingyas, massacrés et chassés de ce pays à majorité bouddhiste par les militaires, la « Dame » se tait, voire approuve les généraux malgré le tollé mondial. Le rapport de force interne ne lui laissait aucun autre choix, plaident ses défenseurs. Et aujourd'hui ? L'armée promet de nouvelles élections libres après l'état d'urgence promulgué pour un an.

« Il ne faut pas tomber dans ce piège, ils avaient chanté la même chanson au précédent coup d'Etat en 1988, balaie l'experte. La communauté internationale doit soutenir Aung San Suu Kyi, elle seule peut empêcher le pays de retomber dans dix ou quinze ans de dictature militaire ».

 
International