Coronavirus aux Etats-Unis : des Etats prennent des mesures radicales

Après New York et Chicago, le Michigan et l’Etat de Washington, au nord du pays, ont décidé de restreindre la circulation, notamment en imposant l’école à la maison.

 À gauche, un test positif, à droite un test négatif au covid-19.
À gauche, un test positif, à droite un test négatif au covid-19. AFP/Alberto Pizzoli

Après New York et Chicago, c'est au tour des Etats du Michigan et de Washington de prendre de nouvelles restrictions, et tenter de freiner la deuxième vague de coronavirus.

En huit jours, le nombre d'infections aux Etats-Unis est passé de 10 à 11 millions. L'université Johns-Hopkins, qui fait référence, a recensé, depuis l'apparition du Covid-19 sur le sol américain, 11 038 312 personnes contaminées, dont 246 224 en sont mortes.

Sphère privée limitée à 10

La gouverneure du Michigan (10 millions d'habitants), Gretchen Whitmer, a ordonné dimanche soir l'interdiction des cours en personne dans les lycées et les collèges. À partir de mercredi, la restauration en salle sera interdite. De même, les manifestations publiques dans les salles de concert, les casinos, les cinémas, les bowlings, les patinoires et autres lieux de loisirs accueillant du public. Quant à la sphère privée, les habitants pourront se rassembler à domicile à condition de respecter la limite de dix personnes provenant de deux foyers : on ne pourra donc recevoir qu'une famille à la fois, et pas nombreuse.

Sans ces décisions radicales, qui s'appliquent pour trois semaines, et qui concernent notamment la grande ville de Détroit, ce sont 1 000 décès par semaine pour le seul Michigan qui risquent d'arriver, a affirmé Gretchen Whitmer. « Nous sommes dans le pire moment de cette pandémie à ce jour », « la situation n'a jamais été aussi grave », a-t-elle asséné lors d'une conférence de presse. « Nous sommes au bord du précipice et nous devons prendre des mesures ».

De son côté, le gouverneur de l'État de Washington (7,6 millions d'habitants), le démocrate Jay Inslee, a annoncé la fermeture pour un mois des salles de restaurant et des salles de sport. Les magasins de détail devront réduire de 25 % le nombre de personnes qu'ils accueillent simultanément. À compter de ce lundi à 23h59, les rassemblements en plein air réduits à cinq personnes maximum. Pour les rassemblements à l'intérieur, ils sont possibles mais… à la condition que les participants ne présentent un test négatif après avoir observé un isolement de 7 jours.

« Ce sont des décisions difficiles »

« Ce pic nous met dans une position plus dangereuse que nous ne l'étions en mars », a mis en garde le gouverneur. « Cela signifie, malheureusement, que le moment est venu de rétablir les restrictions sur les activités dans tout l'État afin de préserver des vies. Ce sont des décisions très difficiles qui ont des conséquences très réelles sur les moyens de subsistance des gens. Je le reconnais et ne prends pas ces impacts à la légère, mais nous devons agir maintenant et agir rapidement pour ralentir la propagation de cette maladie ».

Samedi et dimanche, ce sont 4 000 nouvelles contaminations qui sont venues s'ajouter au recensement de l'Etat. Les cas positifs ont doublé au cours des deux dernières semaines.

« Nous rebondirons »

« Nous rebondirons après avoir traversé cette vague d'infection », a-t-il affirmé, en annonçant que l'Etat allait engager 50 M$ supplémentaires pour aider les entreprises et les salariés sous forme de subventions ou de prêts.

Scott Atlas, le conseiller de la Maison Blanche en matière de coronavirus, a réagi aux ordres du Michigan en exhortant les habitants de l'Etat sur Twitter à se « soulever » contre eux. Cela lui a attiré les critiques du procureur général du Michigan Dana Nessel. Atlas a ensuite assuré qu'il n'avait « jamais parlé de violence », mais plutôt de manifestations. On ignore si Scott Atlas fait partie des nombreux conseillers du président Trump à avoir attrapé le coronavirus.