Transports : les premiers kilomètres de rails du Grand Paris Express dévoilés

La Société du Grand Paris présentait ce jeudi les 1800 premiers mètres de voies du futur supermétro. Une étape symbolique dans ce chantier colossal, qui se poursuit malgré le reconfinement.

 Les premiers rails du Grand Paris Express sont posés dans la gare de Noisy-Champs reliant les futures lignes 15 et 16.
Les premiers rails du Grand Paris Express sont posés dans la gare de Noisy-Champs reliant les futures lignes 15 et 16. LP/Sébastian Compagnon

Dans la pénombre du tunnel de l'arrière-gare de Noisy-Champs (Seine-Saint-Denis), ils sont une trentaine d'ouvriers occupés à poser et fixer les premiers rails du Grand Paris Express. C' est dans cette nouvelle gare que se rejoindront à terme les lignes 15, 16 et le RER A. Les immenses barres d'acier de 18 mètres sont acheminées à travers un vaste puits, puis placées sur les traverses en béton, avant d'être soudées entre elles dans un halo de lumière et d'étincelles.

Perturbé par le confinement du printemps, le chantier de la voie ferrée a repris depuis le mois de mai. Le premier tronçon de 1800 mètres est presque terminé. Dans quinze jours, les équipes de l'entreprise Colas iront installer 2000 nouveaux mètres de rails à Champigny (Val-de-Marne), sur la voie de raccordement entre la ligne 15 Sud et le futur « centre d'exploitation et maintenance ».

Un projet qui «se concrétise»

« Après plusieurs années de travaux de génie civil qui se poursuivent, c'est une grande fierté pour toutes les équipes de la Société du Grand Paris d'assister à la pose des premiers rails du Grand Paris Express, estime Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris. Après le dévoilement du matériel roulant des lignes 15, 16 et 17 début octobre, le démarrage des travaux de voie ferrée concrétise chaque jour un peu plus l'émergence du nouveau métro. »

Pour les 6000 personnes qui travaillent sur les chantiers du Grand Paris Express, cette pose des premiers rails est un moment symbolique. LP/S.C.
Pour les 6000 personnes qui travaillent sur les chantiers du Grand Paris Express, cette pose des premiers rails est un moment symbolique. LP/S.C.  

A terme, le réseau métropolitain comptera 200 km de nouvelles lignes et desservira une soixantaine de gares. Après les rails, les travaux d'installation de la caténaire débuteront, puis ceux des équipements du tunnel (câbles, colonnes sèches, etc.). Ce n'est qu'à partir de 2023 que les éléments électroniques nécessaires à la circulation des premiers trains d'essai seront ajoutés. A moins que la pandémie de Covid-19 ne complique durablement les choses...

6000 personnes travaillent sur les chantiers

Pour ce nouveau confinement qui débute, le gouvernement souhaite que le BTP maintienne au maximum son activité. « Nous avons relancé les chantiers avant même le déconfinement du 11 mai, en suivant un protocole sanitaire strict, rappelle Bernard Cathelain. Nous sommes plutôt confiants, car nous avons déjà vécu cette situation. La productivité sur les chantiers est à près de 100 % aujourd'hui, et cela devrait continuer lors des prochaines semaines ».

Plus de 6 000 personnes travaillent en ce moment sur les travaux du Grand Paris Express. D'après la SGP, aucun chantier n'a été pour l'instant perturbé par un foyer épidémique.