RATP : trafic normal pour les bus malgré l’appel à la grève de la CGT

La grève chez les chauffeurs de bus de la RATP, à l’appel de la CGT, a été peu suivie ce lundi. Le trafic est «normal ou quasi normal» sur l’ensemble du réseau. Le syndicat protestait contre le retour de la vente de tickets à bord des bus.

 Paris. Les bus circulent quasi normalement aujourd’hui. Vous pouvez aussi à nouveau acheter vos tickets directement au chauffeur.
Paris. Les bus circulent quasi normalement aujourd’hui. Vous pouvez aussi à nouveau acheter vos tickets directement au chauffeur.  LP/Olivier Boitet.

La grève semble avoir fait pschitt. Le mouvement chez les chauffeurs de bus de la RATP, initié par la CGT, est relativement peu suivi. « Le trafic est normal ou quasi normal sur l'ensemble du réseau de bus », indique-t-on à la direction de la RATP ce lundi. La CGT appelait à la grève pour protester contre le retour de la vente de tickets à bord des bus. Une décision qui fait courir un risque aux machinistes, dénonce le syndicat.

Il est en effet à nouveau possible de vendre des tickets dans les 4700 bus de la RATP en circulation à Paris et en proche banlieue, depuis ce lundi. La vente à bord avait été suspendue pour des raisons sanitaires au début de la pandémie de Covid en mars dernier. Elle reprend donc aujourd'hui, malgré cette protestation syndicale.

La CGT se prévaut pourtant du soutien de l'inspection du travail. Dans un courrier en date du 8 février, dont nous avons pris connaissance, cette dernière estime cette décision « incompréhensible puisqu'elle est de nature à exposer les conducteurs à un risque de contamination augmenté », dans le contexte « préoccupant » des nouveaux variants plus contagieux.

Moins de 2% des ventes à bord

La RATP, de son côté, rappelle que les autres opérateurs de bus en grande couronne (Keolis et Transdev) « ont déjà repris cette vente à bord à la demande d'Ile-de-France Mobilités ». Et, « depuis le début de la crise sanitaire, nous avons mis en place des mesures renforcées de nettoyage et d'action de nébulisation quotidiennes dans les bus », détaille la régie. En outre, « les vitres anti-agressions » qui protègent les chauffeurs sont toujours présentes dans les bus.

La RATP précise aussi que moins de 2 % des ventes de tickets se font à bord et que le contexte sanitaire a généré une baisse du trafic de l'ordre de 30 % dans les bus. Hormis les guichets, on peut aussi acheter son ticket à l'unité par texto. Il faut envoyer au 93100, le mot-clef « BUS » accolé au numéro de la ligne du bus à emprunter (exemple : BUS63, BUS24…).