Paris : 120 mètres de long... le plus grand métro de France arrive sur la ligne 14 ce lundi

Les nouvelles rames construites par Alstom permettront d’accueillir plus de 1000 personnes en prévision des prolongements à Saint-Ouen mi-décembre, puis à Orly en 2024.

 La nouvelle rame de métro MP14, qui fait 120 m de long, va entrer en service à partir du 12 octobre sur la ligne 14, en prévision du prolongement à mairie de Saint-Ouen mi-décembre.
La nouvelle rame de métro MP14, qui fait 120 m de long, va entrer en service à partir du 12 octobre sur la ligne 14, en prévision du prolongement à mairie de Saint-Ouen mi-décembre. (RATP.)

Le métro parisien passe au bleu, au grand bleu même. Sur la ligne 14 ce lundi, de nouvelles rames ont commencé à circuler. Elles arborent les couleurs d'Ile-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice des transports qui financent ces métros pour la RATP. Mais ce n'est pas la principale nouveauté : ce nouveau métro, dit MP14 (métro sur pneu commandé en 2014), construit par Alstom, est surtout le plus grand de France.

Plus grand par la longueur (120 m de long) et par la capacité d'emport de voyageurs (plus de 1000 personnes), ce métro tout neuf est composé de 8 voitures, au lieu de 6 actuellement pour les métros de la ligne 14. Il a fallu agrandir les stations actuelles de la ligne entre Olympiades et Saint-Lazare. Même si les stations étaient prévues à l'origine de la ligne en 1998 pour ces métros géants, des accès supplémentaires, les panneaux et la signalisation ont dû être changés. Des essais ont été nécessaires, notamment durant la coupure totale de la ligne ce week-end.

Paris, le 12 octobre.  Sièges gris, bleu ou orange, panneau numérique indiquant les escalators à la sortie : les voyageurs ont pu découvrir les nouveautés de ce métro. LP/Jean-Gabriel Bontinck.
Paris, le 12 octobre. Sièges gris, bleu ou orange, panneau numérique indiquant les escalators à la sortie : les voyageurs ont pu découvrir les nouveautés de ce métro. LP/Jean-Gabriel Bontinck.  

Ce lundi, Valérie Pécresse, présidente de la région et d'IDFM et Catherine Guillouard, PDG de la RATP, ont donc levé le voile sur cette première rame. L'arrivée de ce nouveau métro est le préalable à un plus grand changement encore sur cette ligne 14, le premier des métros automatiques à Paris : son prolongement au nord de Saint-Lazare à la station Mairie de Saint-Ouen, sur 6 km et 4 stations supplémentaires.

Paris, le 12 octobre. Valérie Pécresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités, donne le coup d'envoi à la circulation du nouveau métro de la ligne 14. LP/Jean-Gabriel Bontinck.
Paris, le 12 octobre. Valérie Pécresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités, donne le coup d'envoi à la circulation du nouveau métro de la ligne 14. LP/Jean-Gabriel Bontinck.  

Prolongement de la ligne 14 à Saint-Ouen le 17 décembre

Retardé par des soucis sur les chantiers puis par le Covid, ce prolongement entrera finalement en service le 17 décembre a annoncé ce dimanche Valérie Pécresse, la présidente du conseil régional, sur BFMTV.

La ligne 14 desservira dans un premier temps trois des quatre nouvelles stations (Pont-Cardinet, Clichy-Saint-Ouen et Mairie de Saint-Ouen). Pas encore complètement prête, la station Porte-de-Clichy, elle, sera accessible courant janvier 2021.

C'est pour accueillir les voyageurs en plus qui emprunteront la ligne prolongée que ces métros plus capacitaires sont mis en place. La ligne 14 jusqu'à Mairie de Saint-Ouen est censée délester la ligne 13 surchargée de 25 % de ses voyageurs. Cette ligne automatique, plus fiable et plus rapide, offrira en effet trois correspondances avec les deux branches de la ligne 13. Autant d'occasions d'abandonner cette ligne « maudite » au profit de la 14 toute neuve.

Dans le même temps, les travaux se poursuivent pour un prolongement de la ligne encore plus long, au sud, jusqu'à l'aéroport d'Orly, prévu pour 2024. A cette date également, la ligne 14 aura été rallongée au Nord jusqu'à la nouvelle gare de Saint-Denis Pleyel. Selon les prévisions, la fréquentation de la ligne 14 sera alors passée de 550 000 aujourd'hui à 1 million de voyageurs par jour.

D'où la nécessité de mettre en service ces nouveaux métros très longs. Toutes les rames actuelles de la ligne 14 ne vont toutefois pas être remplacées d'un coup. L'arrivée des MP14 se fera au compte-gouttes. Dans un premier temps, vous devrez faire attention sur le quai si votre métro est un long de 8 voitures ou un normal de 6 voitures.

Chaises musicales entre les métros des lignes 14, 4 et 6

La transition se poursuivra en 2021. Que deviendront alors les métros actuels de la ligne 14, qui ne sont pas si anciens, à peine 5 ans pour les plus jeunes ? La RATP a décidé de les recycler. Ils vont être transférés à la ligne 4, les premiers dès les prochains jours.

D'ici à 2022, les 32 métros actuels de la ligne 14 seront ainsi donnés à la ligne 4, qui va justement se passer de conducteur à partir de 2022. La ligne 4 aura aussi droit en plus à 20 de ces nouveaux MP14 identiques à celui inauguré ce lundi sur la 14 (mais en format 6 voitures).

Les vieux métros des lignes 6 et 11 à la casse

Quid des métros de la ligne 4 alors, qui n'ont eux aussi qu'une vingtaine d'années ? Ils seront également transférés, sur la ligne 6 cette fois. Le temps de renvoyer ces métros dits MP89 à l'usine Alstom, où ils seront réduits de 6 à 5 voitures, et la ligne 6 récupérera enfin 47 métros plus récents, à l'horizon 2025. Quant aux vieilles rames bruyantes actuelles de la 6, qui date des années 1970, elles seront « réformées » comme on dit dans le jargon ferroviaire. C'est-à-dire envoyées à la casse.

C'est le même sort qui attend les plus vieux métros de la RATP, ceux de la ligne 11. Les MP59, datant des années 1960, vont eux aussi être « réformés » à partir de 2023. A cette date, la ligne 11 sera prolongée des Lilas à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Et la ligne passera du même coup du matériel le plus vieux au plus récent : 39 MP14, le métro tout neuf inauguré ce lundi (mais en format court 5 voitures), vous transporteront sur la ligne 11.