Appel à la grève dans les bus RATP lundi : les chauffeurs ne veulent plus vendre de tickets à bord

Elle y avait renoncé en octobre dernier mais finalement, la RATP reprend la vente des tickets à bord des bus ce lundi. Craignant pour leur santé en pleine crise sanitaire, les machinistes appellent à la grève.

 Selon la RATP, moins de 2% des ventes de tickets se font à bord. Le reste est réalisé en guichet ou encore grâce au ticket par sms. (Illustration)
Selon la RATP, moins de 2% des ventes de tickets se font à bord. Le reste est réalisé en guichet ou encore grâce au ticket par sms. (Illustration) LP

Renseignez-vous avant de prendre le bus. Ce lundi, la CGT appelle les conducteurs de bus à la grève. Ils s'opposent à la décision de la RATP de reprendre la vente des tickets de transport à bord. En octobre déjà, la régie avait souhaité la relancer. Mais avait finalement renoncé suite à une levée de boucliers syndicale.

« Rien n'a changé. C'est même pire, avec les variants qui sont plus contagieux. On ne comprend pas », soupire Ahmed de la CGT. Pour reprendre la vente à bord, les Plexiglas de protection, qui séparaient les conducteurs des passagers à l'avant, vont en effet être retirés. « Et avec son cynisme habituel, la direction préconise aussi d'aérer la cabine de conduite pour reprendre pour la vente en toute sécurité. Elle nous donne le choix de crever du Covid ou du froid », peut-on encore lire sur le tract de la CGT.

Une décision «incompréhensible» pour l'inspection du travail

Le syndicat bénéficie de l'appui de l'inspection du travail. Dans un courrier en date du 8 février, dont nous avons pris connaissance, cette dernière estime cette décision « incompréhensible puisqu'elle est de nature à exposer les conducteurs à un risque de contamination augmenté ». Elle détaille en précisant que sans Plexiglas, le risque Covid est « légèrement aggravé ». « L'abandon de ces mesures de protection apparaît préoccupant dans le contexte actuel de nouveaux variants du virus plus contagieux », précise-t-elle encore.

La RATP de son côté se justifie. « Depuis le début de la crise sanitaire, nous avons mis en place des mesures renforcées de nettoyage et d'action de nébulisation quotidiennes dans les bus », détaille la régie, ajoutant qu'elle vendra les tickets à partir du 15 février à « l'image d'autres opérateurs de transport en Île-de-France ».

Selon la RATP, « cette mesure répond à une demande d'Ile-de-France Mobilités et s'inscrit dans le cadre de nos obligations contractuelles [...]. Elle vise aussi à revenir aux rituels d'accueil et d'information des clients en facilitant l'accès à bord du bus par l'ouverture des deux demi-portes avant. » La régie précise aussi que moins de 2% des ventes de tickets se font à bord et que le contexte sanitaire a généré une baisse du trafic de l'ordre de 30% dans les bus.

Hormis les guichets, on peut aussi acheter son ticket à l'unité par texto. Il faut envoyer au 93100, le mot-clef « BUS » accolé au numéro de la ligne du bus à emprunter (exemple : BUS63, BUS24...).