Seine-et-Marne : deux hommes arrêtés pour des coups de couteau

Les deux affaires sont distinctes. Les faits se sont produits à la prison de Meaux-Chauconin et dans une habitation à Trilport. Ce samedi, les deux suspects étaient toujours en garde à vue.

 Prison de Meaux-Chauconin. C’est dans l’établissement pénitentiaire qu’un détenu a blessé un infirmier d’un coup de couteau. Il a été placé en garde à vue.
Prison de Meaux-Chauconin. C’est dans l’établissement pénitentiaire qu’un détenu a blessé un infirmier d’un coup de couteau. Il a été placé en garde à vue.  LP/Sébastien Roselé

Deux hommes, dans deux dossiers distincts, sont toujours en garde à vue, ce samedi, après avoir été arrêtés la veille pour avoir donné des coups de couteau.

Au centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin, il était environ 19 heures lorsqu'un détenu de 33 ans a voulu attaquer l'infirmière qui le soignait, avec une arme blanche confectionnée dans la prison. Un autre infirmier s'est interposé et a été blessé à la main.

La plaie ne serait pas sévère. On ignore les circonstances de cette agression. Il était toujours interrogé par les policiers du commissariat de Meaux, ce samedi. Il pourrait souffrir de troubles psychiatriques. Il est très connu des services de police.

« Tentative d'homicide » présumée à Trilport

Autre lieu, autre affaire. À Trilport, la police est intervenue au domicile d'un couple, situé rue de Fublaines, juste à côté de Meaux, ce vendredi, vers 20 heures. À la suite d'un différend, dont il faudra établir la cause, un homme a été poignardé dans l'abdomen.

L'auteur présumé des faits est le frère de sa compagne. Âgé de 33 ans, le suspect a pris la fuite. Il a finalement été interpellé à l'hôpital de Meaux, où était soigné son beau-frère blessé. On ignore pour l'heure pour quelle raison précise il s'est rendu dans l'établissement hospitalier.

Il a été placé en garde à vue au commissariat de Meaux pour « tentative d'homicide ». Quant à la victime, ses blessures seraient sérieuses. L'homme a été opéré au centre hospitalier de Meaux. Le pronostic vital ne serait cependant pas engagé.