Saint-Maur : abdos, cardio, et bottes de paille pour s’entretenir

Le «Shizen sport truck», qui s’installe chaque samedi matin quai de la Pie à Saint-Maur, propose désormais une thématique «le Sport est dans le pré», pour rapprocher villes et campagnes.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Saint-Maur-des-Fossés, samedi. Parcours en échasse en portant de la paille, sciage de bûches, manipulation d’une masse au-dessus d’un énorme pneu… Le Shizen Sport Truck qui déploie un mini-gymnase à ciel ouvert propose désormais du sport version agricole avec «le Sport est dans le pré».
Saint-Maur-des-Fossés, samedi. Parcours en échasse en portant de la paille, sciage de bûches, manipulation d’une masse au-dessus d’un énorme pneu… Le Shizen Sport Truck qui déploie un mini-gymnase à ciel ouvert propose désormais du sport version agricole avec «le Sport est dans le pré». LP/Fanny Delporte

Quand plusieurs passions s'entremêlent, on en arrive comme Benoît Campargue à rêver de pouvoir faire venir une vache chaque samedi matin sur le quai de la Pie à Saint-Maur-des-Fossés. Ou à défaut, à trouver le simulateur de traite de vache qui conviendrait le mieux pour « le sport est dans le pré » : le nouveau projet porté l'inventeur du Shizen Sport Truck, ce concept unique qui consiste à transformer un camion en salle de sport itinérante et à faire étape partout en France. Indispensable pour les accros, alors que les salles de sport restent fermées pour l'instant.

«On ne parle pas assez de la campagne»

« Clara, ne descend pas trop les jambes ! ». Il est 11 heures ce samedi, par moins 5 degrés, et le soleil inonde le quai de la Pie. Benoît Campargue, ancien champion de judo et « fils de paysans » supervise la deuxième session de la matinée du « sport est dans le pré », assurée ce jour-là par Mamadou Diarra, ex-footballeur de D1. « On ne parle pas assez des problèmes de la campagne vu de Paris, explique à propos de son nouveau projet ce natif de Lugan, dans l'Aveyron. J'avais envie de rapprocher deux populations qui ne se parlent pas ». Installées chacune à une activité sportive, les cinq participantes du créneau n'ont pas forcément le souffle pour discuter.

Benoît Campargue en 2019 devant son «Shizen Sport Truck» garé à Saint-Maur-des-Fossés.LP/S.V.
Benoît Campargue en 2019 devant son «Shizen Sport Truck» garé à Saint-Maur-des-Fossés.LP/S.V.  

Vingt secondes de vélo elliptique, d'exercices pour travailler les abdos, mais aussi vingt secondes de sciage de bûches de bois, de transport de botte de paille en faisant des pas chassés, de manipulation d'une masse de plusieurs kilos dont il faut maîtriser la chute sur un énorme pneu… Un parcours complet auquel l'ex-entraîneur du judoka Teddy Riner rêve donc d'intégrer un simulateur de traite de vache, sacré exercice pour les avant-bras. Même sans ça, la session sportive ne laisse que peu de répit.

« La performance n'est jamais l'objectif », rappelle Benoît Campargue. Régulièrement, des promeneurs et joggeurs qui longent le square des Lupins jettent un œil amusé à cette séance de sport inédite. « J'ai déjà fait du fitness mais du lancer de masse, jamais », indique tout sourire Laurence, l'une des participantes.

«Amener le sport où il ne se trouve pas»

Saint-Maur-des-Fossés, où Benoît Campargue vit, est le seul endroit où le Shizen sport truck se déploie pour des particuliers. Ailleurs, ses « donneurs d'ordre » sont des collectivités, l'Etat, des entreprises, pour des interventions en lycée, dans des quartiers prioritaires de la ville, pour des personnes éloignées de l'emploi. Avec toujours cet objectif « d'amener le sport là où il ne se trouve pas ».

Comme par exemple dans l'emploi du temps de Marie-Laure, une avocate à l'emploi du temps bien chargé et qui profite de l'activité menée par son fils le samedi matin pour s'offrir le créneau de 10h30 sur le quai de la Pie. La réservation est impérative : il y avait 30 places par séance avant, pas plus de six désormais avec le Covid-19.

Parmi les épreuves du «Sport est dans le pré» : le sciage de bûches. Shizen Sport Truck
Parmi les épreuves du «Sport est dans le pré» : le sciage de bûches. Shizen Sport Truck  

« Je suis venue quand il neigeait, je suis venue quand il pleuvait », raconte cette dynamique participante du quartier de la Varenne. Trois fois déjà, elle est repartie chez elle avec un rondin de bois, souvenir de la bûche qu'elle est parvenue à scier et que Benoît Campargue offre comme « dessous de plat ».

À la fin de l'année, le créateur du Shizen Sport Truck devrait s'envoler pour Dubaï où doit se tenir la prochaine Exposition Universelle. Avant cela, une nouvelle agence ouvrira dans quelques jours à Tours, puis à Toulouse, avant une exportation du concept au Royaume-Uni, et peut-être jusqu'aux Emirats Arabes Unis. « Si on me demandait de le développer demain en Mongolie je le pourrai », explique-t-il, fort d'un « réseau judo » international, et d'une insatiable curiosité.

«Le sport peut servir à autre chose»

Sa mission terminée avec Teddy Riner, Benoît Campargue s'était essayé à la Formule 1. « Le sport peut servir à autre chose, c'est pour ça que j'ai lancé ce projet en 2018 », rappelle l'ancien judoka dont le concept est en « constante évolution », comme lui. En octobre dernier, il lançait le Shizen-Sport-Santé, une « Maison Sport-Santé Mobile » afin d'évaluer les capacités physiques des personnes souhaitant pratiquer une activité sportive adaptée à des fins de santé.

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Il compte désormais allier le numérique au sport et à la santé, pour permettre par exemple à des personnes en situation de handicap de se plonger dans un univers sportif auquel ils ne peuvent avoir accès, ou pour trouver la motivation de pratiquer par exemple. Mais avec cet enfant de l'Aveyron, à qui la traite des vaches ne fait pas peur, impossible d'exclure que les participants n'atterrissent pas virtuellement dans un pré.

Compter 10 euros la séance pour les particuliers à Saint-Maur, la 5e séance étant offerte. Informations sur le site : https://www.shizen-sport-truck.com/