Pour la rentrée, les Emmaüs d’Ile-de-France fracassent les prix des fournitures

Alors que la crise sanitaire a impacté le portefeuille de nombreuses familles, Emmaüs Liberté propose des fournitures scolaires à prix cassés. Reportage à Ivry, dans le Val-de-Marne.

 Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Tous les ans, la communauté Emmaüs distribue des fournitures scolaires à prix cassés.
Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Tous les ans, la communauté Emmaüs distribue des fournitures scolaires à prix cassés. LP/Anna Lippert

Lorsque les portes d'Emmaüs s'ouvrent à 10 heures ce samedi matin, mieux vaut ne pas rester dans le passage tant les premiers arrivés courent vite. Les vêtements vendus à prix cassés par la communauté Emmaüs Liberté d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) sont pris d'assaut, mais les autres stands se remplissent aussi rapidement, à l'image des fournitures scolaires.

Avec la rentrée qui approche, Emmaüs permet d'acheter ces produits à des prix extrêmement attractifs. « Je dis aux gens de prendre un sac et ensuite je fais des lots : le coût moyen du panier est de cinq euros. Je vends même des dictionnaires à trois euros », révèle Marie-Hélène Cadou, vice-présidente de la communauté Emmaüs Liberté Ivry.

Ivry-sur-Seine. Le stand de fournitures est une vraie malle aux trésors, on y trouve (presque) de tout. LP/Anna Lippert
Ivry-sur-Seine. Le stand de fournitures est une vraie malle aux trésors, on y trouve (presque) de tout. LP/Anna Lippert  

«Je fais des prix parce qu'en ce moment, c'est dur avec la crise»

Voilà dix ans que la communauté vend des fournitures, mais la rentrée s'annonce particulièrement difficile dans ce contexte de pandémie. « Je fais des prix parce que je sais qu'en ce moment c'est dur avec la crise », souffle la vice-présidente. « Le premier jour, c'était de la folie, il y avait beaucoup de monde », ajoute cette dernière. Alors au stand de vente, on se bouscule pour faire des affaires.

« C'est la première fois que je viens ici, avant j'achetais les fournitures à Carrefour », raconte Lalla Idrissi, une Parisienne mère d'un garçon de huit ans. « Mon mari est décédé récemment et j'ai perdu mon travail avec le coronavirus. Maintenant, il faut économiser », confie celle qui était animatrice interclasses avec le statut de vacataire. Elle repart avec un dictionnaire acheté à trois euros, « trop cher en magasin ».

Jongler entre Emmaüs et Leboncoin

D'autres acheteurs sont au contraire des habitués, comme cette Parisienne qui vient « faire un stock de fournitures » pour ses neuf petits-enfants. « J'aide mes enfants depuis toujours en venant ici car c'est très avantageux. L'hôtel où travaille mon beau-fils est toujours fermé, et il a une perte de salaire de 600 euros par mois. Le budget fournitures devient alors conséquent… »

Un peu plus loin, Zineb n'est pas venue acheter des fournitures pour ses trois enfants mais… pour elle. « Mes enfants sont majeurs et moi je reprends mes études ! Je n'ai pas de ressources donc ici je fais des affaires », explique cette Parisienne qui vient ici depuis quinze ans. Selon elle, les prix défient toute concurrence pour des produits en bon état.

« Les ventes comme ça sauvent beaucoup de familles, surtout en ce moment. Quand mes enfants étaient scolarisés, l'allocation de rentrée ne suffisait pas et on était souvent à découvert au mois de septembre », abonde la mère de famille. Autrefois, il lui arrivait de trouver des vêtements de marques pour ses enfants qui voulaient « faire comme les copains à la rentrée ». Son plan B : le site de revente entre particulier « Leboncoin ».

LP/Anna Lippert
LP/Anna Lippert  

Si certains viennent acheter un stock entier de fournitures, d'autres ont des requêtes plus spécifiques. « Des enseignants qui veulent aider des élèves dans le besoin viennent aussi ici, on a aussi des gens qui achètent des objets à envoyer au pays », expose Marie-Hélène Cadou qui tient le stand. D'autres adultes viennent simplement pour trouver un stylo-plume ou de la peinture à prix bradé.

Ivry-sur-Seine. La communauté Emmaüs d’Ivry a vu son nombre de visiteurs augmenter depuis la crise. LP/Anna Lippert
Ivry-sur-Seine. La communauté Emmaüs d’Ivry a vu son nombre de visiteurs augmenter depuis la crise. LP/Anna Lippert  

Plus de dons, mais aussi plus de bénéficiaires

Cahiers, stylos, manuels, mais aussi agrafeuses ou cartables, le stand est une vraie malle aux trésors et déborde d'objets à vendre : « Quand il y a des enfants c'est mieux parce qu'ils disent aux parents ce dont ils ont besoin, et les stocks partent plus vite », avoue Marie-Hélène. « Après le confinement, on a eu énormément de dons parce que les gens ont fait du tri, mais aussi après la mort de certains proches… », raconte cette dernière.

« On a plus de dons mais aussi plus de bénéficiaires. Certaines personnes qui sont là ne venaient jamais avant la pandémie, et le public a sûrement doublé », détaille Assi Pepin, directeur du centre Emmaüs d'Ivry. « Tout à l'heure, une femme a pleuré parce qu'elle ne pouvait pas payer 15 euros de livraison. On avait certaines situations difficiles avant, mais ce n'était pas aussi violent, pas aussi agressif qu'aujourd'hui », soupire le directeur. La vente de fournitures à petits prix jusqu'au samedi 29 août pourra peut-être soulager quelques familles touchées de plein fouet par la crise économique.

D’autres ventes en Ile-de-France

A Paris, Emmaüs défi organise une grande vente solidaire de fournitures neuves à prix cassés. Cahiers, trousses, stylos, cartables envahiront le Bric-à-Brac de Riquet, 40, rue Riquet (XIXe) le samedi 29 août de 10 heures à 18 heures.

A Ballainvilliers (Essonne), la boutique Emmaüs organise une vente de fournitures « à prix Emmaüs » jusqu’à la rentrée, rue de la Tuilerie à Ballainvilliers (près d’Office dépôt). Ouvert du mardi au vendredi de 14 heures à 18 heures et le samedi de 10 heures à 18 heures.

A Nanterre (Hauts-de-Seine), la boutique d’Emmaüs propose depuis ce samedi et pendant deux semaines environ un rayon de fournitures scolaires spécifique pour la rentrée. Située 124, avenue Pablo-Picasso, elle est ouverte le mardi et le jeudi, de 10 heures à 15 heures et le mercredi et le samedi, de 10 heures à 16h30.

Emmaüs organise aussi une vente spéciale rentrée scolaire à Cergy (Val-d’Oise). Elle aura lieu sur trois jours, du 11 au 13 septembre. Il est conseillé de venir au plus tôt, tant l’opération plaît d’année en année. Les stocks sont composés de fournitures invendues de l’an dernier données par les commerçants, ainsi que de dons de particuliers de matériel neuf ou d’occasion (mais toujours en bon état). Il n’est pas rare d’y trouver un lot de cahiers pour seulement 1 euros. Emmaüs Cergy, zone artisanale Francis-Combes, 5, rue des Mérites.

Dans les Yvelines, le dépôt Emmaüs de Bougival-Le Port Marly organise une vente spéciale de fournitures scolaires à petits prix. Le secteur dédié à l’opération a été mis en place la semaine dernière. Le dépôt est ouvert du lundi au vendredi de 14 heures à 17h30 et le samedi de 10 heures à 17h30 sans interruption.

A Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), Emmaüs organise une vente spéciale de fournitures scolaires samedi 29 août de 10 à 12h30 et 14 à 17h30 au 38, avenue Paul-Doumer. Renseignements sur www.neuillyemmausavenir.fr ou au 01.79.95.13.91.