Ile-de-France : Karine Ferri, Julien Courbet et Elodie Gossuin au secours des refuges pour animaux

Alors que les appels à l’adoption se multiplient, plusieurs refuges et associations peuvent compter sur des célébrités pour relayer leurs messages et attirer des donateurs. Ces stars racontent leur engagement.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Ris-Orangis (Essonne), novembre 2020. Karine Ferri aide régulièrement le refuge pour animaux Arpa comme ici avec un don de couvertures, harnais, croquettes…
Ris-Orangis (Essonne), novembre 2020. Karine Ferri aide régulièrement le refuge pour animaux Arpa comme ici avec un don de couvertures, harnais, croquettes… DR/Arpa

Fin 2020. Noël n'est que dans un mois, mais pour l'Association rissoise de protection des animaux (Arpa), un refuge pour chiens à Ris-Orangis en Essonne, c'est déjà l'heure des cadeaux : ils déballent un colis rempli de sacs de croquettes, de jouets, de plaids, de harnais… envoyé par Karine Ferri. L'animatrice de TF1 est coutumière du fait. Elle n'est pas la seule. En Ile-de-France, plusieurs associations et refuges pour animaux bénéficient du soutien de personnalités.

L'exemple ultime, c'est Brigitte Bardot. Celle qui a embrasé les écrans dans les années 1950 et 1960 a définitivement stoppé sa carrière au cinéma en 1973, pour se consacrer à la défense des droits des animaux et créer une fondation qui porte son nom. En 2019, son ancienne propriété de Bazoches, une bergerie dans les Yvelines, est devenue un refuge pour plus de 700 animaux, après qu'elle a fait don de cette demeure.

Mais « BB » n'est pas la seule. Julien Courbet, animateur sur RTL et M 6, est aussi très engagé. Depuis deux semaines, il partage sa peine avec les abonnés de ses réseaux sociaux : il a perdu Vega, une chienne qu'il avait adoptée en 2006 au refuge de Montgeron (Essonne).

Julien Courbet est le parrain du refuge pour animaux de Montgeron (Essonne), où il a adopté il y a quinze ans Vega, une chienne qu’il vient de perdre. /DR
Julien Courbet est le parrain du refuge pour animaux de Montgeron (Essonne), où il a adopté il y a quinze ans Vega, une chienne qu’il vient de perdre. /DR  

« C'était il y a quinze ans, j'avais accepté d'être le parrain du refuge, raconte-t-il. Ils voulaient faire une photo avec moi pour inciter à l'adoption. Ils sont venus entre deux enregistrements de mes émissions, avec une chienne, Vega. Cela a été immédiatement le coup de foudre. En la laissant repartir, j'avais la boule au ventre. Quelques jours après en avoir parlé avec ma femme, nous sommes allés la chercher au refuge. Sa perte me plonge dans une douleur immense. »

Régulièrement, il profite de l'audimat de RTL (plus de deux millions d'auditeurs) pour relayer des messages sur des chiens à adopter. « Je suis reconnaissant à la radio de me laisser le faire, sourit Julien Courbet. En tant que parrain du refuge de Montgeron, j'assure le service après-vente, je suis à leur disposition. Dès qu'ils me sollicitent, je réponds présent. »

Un chantier solidaire lancé grâce à Julien Courbet

Pour Stéphanie Slusarek, la présidente du refuge, Julien Courbet fait bien plus. « Grâce à lui, nous avons une très belle infirmerie », rappelle-t-elle. A Noël, en 2017, le refuge est cambriolé et saccagé. Un élan de solidarité est très vite lancé, auquel Julien Courbet a apporté un gros souffle.

« Il a carrément organisé un chantier solidaire grâce à son émission et il a permis de lever 40000 euros de dons, poursuit Stéphanie Slusarek. Au refuge, nous avons de la chance de l'avoir pour parrain, ainsi que comme marraine Cécile Bois ( NDLR : le personnage principal, entre autres, de la série « Candice Renoir » ). Ils nous aident à diffuser de façon beaucoup plus large les appels à adoption. Nous avons placé plusieurs animaux après leurs relais. »

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

C'est le cas de Francine. « J'ai adopté un chien au refuge de Montegron, témoigne-t-elle. Julien Courbet avait lancé un appel sur RTL pour un teckel à poils longs qui avait été jeté à la poubelle à ses 6 mois. C'était en novembre 2014, depuis, nous n'avons pas regretté un seul jour d'accueillir ce petit pot de colle. »

«Quand on peut relayer sur les réseaux sociaux, on le fait»

Cette force de frappe, Wamiz, le site « des animaux de compagnie », l'a bien comprise. En septembre dernier, ils ont sollicité des « people » pour faire adopter chiens et chats qui vivent depuis plusieurs années en refuge.

Karine Ferri et Elodie Gossuin n’ont pas hésité à arborer les tee-shirts du site Wamiz pour encourager à adopter des chiens du refuge de l’Arpa, en Essonne. DR/Wamiz.
Karine Ferri et Elodie Gossuin n’ont pas hésité à arborer les tee-shirts du site Wamiz pour encourager à adopter des chiens du refuge de l’Arpa, en Essonne. DR/Wamiz.  

Karine Ferri, Elodie Gossuin ou encore Marilou Berry ont pris la pose avec un tee-shirt à l'effigie d'un chien accueilli au refuge de l'Arpa, tandis que des influenceurs ou YouTubeuses comme Marie Paillon, Aziatomic et Emmacakecup se sont mobilisés pour des chats recueillis par Mille et un regards, une association basée dans les Hauts-de-Seine mais qui œuvre sur toute l'Ile-de-France.

« Le but était de sensibiliser, confie Elodie Gossuin, animatrice télé et radio et ancienne Miss France. Quand on peut relayer sur les réseaux sociaux (NDLR : elle a 502000 abonnés sur Instagram) des appels à l'adoption, on le fait régulièrement, à la radio aussi. D'autant qu'avec la période actuelle, les actions sur le terrain sont compliquées. »

Ce n'est pas Sylvie, la présidente de l'association Mille et un regards, basée à Bagneux (Hauts-de-Seine), qui va la contredire. « Nous avons été très touchés d'être mis en avant ainsi, souligne-t-elle. C'est l'une de nos bénévoles, YouTubeuse, qui nous a mis en relation avec Wamiz. Cela a entraîné de grosses demandes d'adoption, entre 150 et 200 par mois. Surtout, je pense que c'est cette campagne qui nous a permis de boucler notre budget 2020. Nous avons eu beaucoup plus de dons, que j'attribue à la visibilité que ces personnalités nous ont offerte en parlant de nous. »

Pour Nicolas Biscaye, directeur bénévole de l'association Ethics for Animals, « l'appui des personnalités joue un rôle important ». « Cela offre une visibilité, un relais médiatique indéniable », explique-t-il. En août dernier, il a pu s'entretenir dans un refuge à Evry-Courcouronnes avec le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie. « Je suis sûr que le gouvernement a d'autant plus été enclin à nous écouter que nous avions lancé une pétition au printemps 2020, signée par plus de 100000 personnes, dont 85 personnalités comme Sophie Marceau, Jean Reno ou encore Kev Adams », poursuit Nicolas Biscaye.

Une mobilisation qui a payé puisque le ministère a débloqué un fonds d'aide d'urgence de 20 millions d'euros pour les associations et refuges pour animaux, qui sont en train de monter leur dossier pour bénéficier d'une subvention. L'Arpa, le refuge de Ris-Orangis, est en plein dedans.

« Normalement, nous organisons deux opérations de portes ouvertes par an, rappelle Aurélie Routélos, la présidente bénévole. Cela a été impossible en 2020 avec la pandémie, ce qui représente un manque financier énorme. Heureusement que nous avons l'aide de bienfaiteurs anonymes ou connus, comme Karine Ferri qui nous fait régulièrement des dons financiers et de matériel. Ce sont des coups de pouce bienvenus et qui peuvent donner l'idée de faire de même aux gens qui les suivent sur leurs réseaux sociaux. »