Rueil-Malmaison : retranché chez lui, il menaçait d’incendier sa maison

Suite à un différend familial, un homme de 63 ans s’est retranché dans son pavillon, lundi soir. Neutralisé, il devrait faire l’objet d’une hospitalisation d’office.

 Illustration. Après une vaine tentative de négociation, l’homme de 63 ans a été neutralisé et conduit à l’hôpital Max Fourestier de Nanterre.
Illustration. Après une vaine tentative de négociation, l’homme de 63 ans a été neutralisé et conduit à l’hôpital Max Fourestier de Nanterre. LP/Olivier Boitet

Soirée mouvementée, lundi soir, à Rueil-Malmaison. Suite à un différend familial, un homme de 63 s'est retranché dans son pavillon de la rue Cuvier, en menaçant d'y mettre le feu et de tout faire exploser.

C'est peu avant 21h30, après une dispute avec son gendre, que l'homme s'est enfermé dans sa petite maison située dans le quartier résidentiel du Mont-Valérien. Très vite alertées, les forces de l'ordre ont dressé un périmètre de sécurité autour du pavillon avant de tenter d'entrer en négociation avec le forcené, sous le regard médusé du voisinage.

Dans le même temps, les policiers de la Bac 92 (brigade anticriminalité) et les hommes de la brigade cynophile ont pris position autour de la maison. « Vu que l'homme était menaçant, une colonne d'intervention s'est préparée, confie une source. Et les sapeurs-pompiers étaient prêts à intervenir au cas où… »

Par précaution, le gaz a été coupé par les agents GRDF dépêchés sur place peu avant 22 heures. Une demi-heure plus tard, le chef du dispositif a tenté d'établir le dialogue avec le forcené. Sans résultat.

Vers 23 heures, les policiers ont donc choisi de défoncer la porte à coups de bélier avant d'interpeller, sans heurt, le père de famille. Ce dernier a été transporté sous escorte à l'hôpital Max-Fourestier de Nanterre. Fragile psychologiquement, ce dernier pourrait faire l'objet d'une hospitalisation d'office.