Piétonne fauchée à La Défense : «J’ai juste entendu les cris de la dame»

Au volant d’une camionnette, un chauffard a renversé deux personnes mercredi en fin de journée, tuant l’une d’elles. Une adolescente raconte la scène d’effroi qui s’est déroulée dans le quartier d’affaires des Hauts-de-Seine.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 La Défense (Hauts-de-Seine), ce mercredi. Ivre, le SDF de 46 ans responsable du drame conduisait une camionnette volée.
La Défense (Hauts-de-Seine), ce mercredi. Ivre, le SDF de 46 ans responsable du drame conduisait une camionnette volée. AFP/Thomas COEX

L'adolescente n'arrête pas d'y penser depuis ce mercredi soir. « Surtout la nuit. Je suis très choquée », confie celle qui a assisté à une scène très choquante, en fin de journée à La Défense (Hauts-de-Seine). Un homme de 46 ans, au volant d'une camionnette de service volée, a fauché deux personnes.

L'une des victimes, une femme de 62 ans, a succombé à ses blessures environ une heure plus tard, malgré l'intervention du Samu. Un homme de 30 ans a été blessé aux jambes.

L'adolescente qui témoigne n'a pas vu le véhicule renverser ces deux personnes. « J'ai juste entendu les cris de la dame », raconte la jeune fille, encore très émue. Elle a en revanche très bien vu ce véhicule lui foncer dessus. « On a eu juste le temps de se décaler avec l'amie qui m'accompagnait. Limite, on a frôlé la mort », tremble, après coup, la jeune fille qui était venue rejoindre son amie sur le parvis de La Défense. Les deux femmes n'ont heureusement pas été blessées.

«L'homme est descendu, il nous a regardés»

Il était entre 16h30 et 17 heures, estime le témoin. « Ça s'est passé juste devant l'Arche, au niveau du McDonald's, rembobine-t-elle. Soudain, j'ai vu le véhicule taper un muret puis repartir assez vite en continuant à raser ce mur. Je pense que c'est ce qui a fini par l'arrêter. »

Et de poursuivre : « L'homme est descendu de la camionnette, il nous a regardés. Il marchait tranquillement au début et quand il a vu qu'un rassemblement se formait, il est parti en courant. » L'adolescente s'est alors retournée. « C'est à ce moment-là que j'ai vu la dame sous le véhicule. »

La jeune fille et son amie ont été entendues au commissariat et dirigées vers une psychologue. « On a pu s'entretenir avec elle le soir même et on doit se reparler », confie-t-elle, appréciant ce soutien et de pouvoir rapidement parler de ce drame. « Cela va mieux mais je suis encore en état de choc », reconnaît-elle. L'adolescente en est certaine : le conducteur du véhicule a, selon elle, délibérément « foncé sur les gens ».

Le conducteur a été mis en examen ce vendredi

L'intention véritable de cet homme de 46 ans, un Angolais sans domicile fixe qui zonait régulièrement dans le quartier d'affaires, c'est ce que les enquêteurs de la PJ 92 vont justement devoir déterminer. Après deux jours de garde à vue, l'homme a été déféré au parquet, ce vendredi, pour être mis en examen dans le cadre de l'information judiciaire ouverte pour « meurtre, tentative de meurtre et vol ».

Jusqu'à présent, l'intéressé assure n'avoir simplement pas vu les victimes. Selon ses dires, il aurait seulement voulu faire une mauvaise blague aux agents d'entretien du quartier d'affaires. L'équipe de nettoyage venait de mettre pied à terre pour ramasser les poubelles du parvis.

Newsletter L'essentiel du 92
Un tour de l'actualité des Hauts-de-Seine et de l'IDF
Toutes les newsletters

Le SDF, très saoul, a pris place sur le siège conducteur et foncé sur deux passants. La femme, littéralement écrasée, se déplaçait avec tant d'affaires qu'elle pourrait être, elle aussi, sans domicile fixe. Quant au trentenaire, il se baladait dans le quartier. Après sa mise en examen, le conducteur fou a été placé en détention provisoire.