Levallois-Perret : la future Maison des familles a trouvé un toit

Le choix du site vient d’être entériné par le conseil municipal. Il s’agit d’un immeuble qui devait être détruit pour faire place à un programme de logements sociaux.

 Levallois-Perret, le 5 octobre 2020. Le bâtiment situé au 20, rue Aristide-Briand devrait accueillir la Maison des familles au printemps 2022.
Levallois-Perret, le 5 octobre 2020. Le bâtiment situé au 20, rue Aristide-Briand devrait accueillir la Maison des familles au printemps 2022.  LP/A.-S.D.

L'immeuble du 20 rue Aristide-Briand, à Levallois-Perret, ne sera pas démoli pour construire des logements sociaux. Mais il va subir d'importants travaux d'aménagement pour transformer l'ancienne société de commercialisation d'équipements de bowlings en Maison des familles, promesse de campagne de la nouvelle maire Agnès Pottier-Dumas (LR).

C'est en ce sens que les élus ont voté, lors du dernier conseil municipal, une délibération qui résilie par conséquent la promesse de vente signée entre la ville et Levallois Habitat, le 3 mars dernier, pour un montant de 1,67 M€. Suite à une procédure de préemption, la municipalité était propriétaire de cet immeuble de près de 600 m² depuis le 13 décembre 2012.

Deux millions d'euros de travaux

« Cet immeuble correspondait parfaitement au projet de Maison des familles, dans ses dimensions et ses aménagements possibles », justifie Agnès Pottier-Dumas, qui a annoncé en séance que les travaux d'aménagement étaient estimés à 2 M€.

Ce changement de destination du bâtiment n'aura pas d'impact conséquent en matière de logements sociaux, puisque le programme initialement envisagé, pour lequel aucune demande d'agrément n'avait encore été déposée, devait compter moins d'une dizaine d'appartements. Pas de quoi rattraper le retard de la ville puisque Levallois dispose de 20 % de logements sociaux quand la loi SRU en impose 25 %.

Un projet « encore très flou »

« Il fallait trouver un espace pour ce nouvel équipement, là n'est pas la question », commente Lies Messatfa (Mouvement radical) conseiller municipal d'opposition. Il s'interroge davantage sur le projet que sur le changement de destination de l'immeuble de la rue Aristide-Briand. « Pour un projet annoncé comme le point phare du programme en janvier dernier, c'est encore très flou », estime l'élu, promettant de faire, lui aussi, des propositions.

La Maison des familles faisait en effet partie du programme de la candidate Agnès Pottier-Dumas, tête de liste de la majorité sortante. Qui voulait ouvrir un espace municipal dédié aux jeunes parents et à leurs enfants. Mais pas seulement puisque l'objectif est également « d'accueillir des familles confrontées à des situations de handicap ou de perte d'autonomie ».

Et pourquoi pas des consultations pédiatriques, même si ce volet médical doit encore être étudié avec l'Agence régionale de santé. « Nous avons déjà été approchés par de nombreuses associations et nous sommes également allés voir ce qui existe déjà ailleurs, à Courbevoie et Issy-les-Moulineaux par exemple », explique Agnès Pottier-Dumas. La maire de Levallois annonce l'ouverture de cette Maison des familles au printemps 2022.