Levallois : à coups de pinceau et de culot, Zoulli Art s’est fait un nom dans le street art

Peintre des plus grandes stars, Zoulli Art a profité du confinement pour proposer une collection à des prix abordables. Et, surprise, il livre lui-même ses clients aux quatre coins de la France.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.

Il se faufile entre deux étals de confiseries. L'enfant de Levallois-Perret, Victor Illouz, alias Zoulli Art, street artiste réputé et peintre pour les plus grandes stars, est un peu perdu dans le supermarché de la banlieue de Caen (Calvados) en cette veille de Noël. Il parvient finalement à trouver Lalie, l'une des caissières du magasin et pose un grand carton au bord du tapis roulant.

L'employée reste interloquée quelques secondes, avant de reconnaître l'une de ses idoles. « Je n'aurais jamais pensé qu'il viendrait livrer lui-même son tableau, lâche l'étudiante en psychologie. J'étais en train de fermer ma caisse et j'allais recompter la recette. Je suis devenue toute rouge. Je ne savais pas quoi dire, mais pour être sûre je lui ai demandé : C'est bien vous ? »

Car, pour se rapprocher de son jeune public, Zoulli Art a proposé fin 2020 une série de reproductions personnalisées, à des prix abordables : entre 150 et 200 euros, contre près de 10 000 euros habituellement pour une de ses œuvres originales. Les 450 pièces sont écoulées en moins de 48 heures.

«C'est rare un artiste qui prend le temps de s'intéresser à nous et de discuter comme ça»

« Vu qu'on était en plein confinement, que les gens se sentaient seuls, je me suis dit que j'allais partir à leur rencontre et livrer tout le monde moi-même, rigole Victor Illouz. Ça m'a pris deux semaines entières. »

Devant le succès de cette opération, Zoulli art vient de lancer une deuxième vente de reproductions, fin janvier, et de reprendre la route pour le plus grand plaisir de ses fans.

Levallois : à coups de pinceau et de culot, Zoulli Art s’est fait un nom dans le street art

Ses reproductions s'arrachent. Et Zoulli art décide de livrer lui-même son œuvre aux 400 acheteurs, dont Lalie, une étudiante qui travaille dans un supermarché près de Caen. DR.

« C'est un moment inoubliable, je vis en pleine campagne, cette petite attention permet de se sentir privilégiée, reprend Lalie. C'est rare un artiste qui prend le temps de s'intéresser à nous et de discuter comme ça. »

Newsletter L'essentiel du 92
Un tour de l'actualité des Hauts-de-Seine et de l'IDF
Toutes les newsletters

Mais ce périple a comporté aussi quelques galères. « Un soir, vers 23h30, je me suis retrouvé à l'adresse indiquée pour la livraison, il n'y avait pas une maison à l'horizon, je ne captais pas avec mon téléphone », rigole le livreur amateur qui, à force de persévérance et de chance, a fini par trouver le pavillon qu'il cherchait.

«Mon premier tableau, je l'ai fait pour décorer mon bureau»

Mais Victor Illouz a apprécié l'aventure : « C'est agréable de visiter des fermes, découvrir des villages, de passer des moments avec les hôtes, sourit-il. Et voir l'impact que ça a sur les gens, choqués de me voir, ça n'a pas de prix. »

Levallois : à coups de pinceau et de culot, Zoulli Art s’est fait un nom dans le street art

Le périple de l'artiste-livreur a comporté quelques imprévus. DR

Parfois quand même, il n'a pas été reconnu. « Certains se sont rendu compte après mon départ que c'était moi qui les avais livré, ils m'ont envoyé un message quelques minutes plus tard », rigole l'artiste de 24 ans, qui compte 18 000 fans sur Instagram et n'en prend pas ombrage : « En fait, ça ne fait pas si longtemps que ça que je suis dans le métier », précise celui qui a débuté dans la vie active en tant qu'agent immobilier.

« Mon premier tableau, je l'ai fait pour décorer mon bureau, lance-t-il. Et puis je ne me suis plus arrêté, j'en ai fait un deuxième, un troisième. Et je me suis dit que c'était ce que je voulais faire. » Il quitte son travail et se lance en 2017 dans l'art, avec son culot pour seul bagage.

Levallois : à coups de pinceau et de culot, Zoulli Art s’est fait un nom dans le street art

Enfant de Levallois, Victor Illouz a installé son atelier dans sa commune. DR

D'entrée, il collabore avec la boutique Colette (Paris Ier) : « J'ai tenté un coup de poker, sans leur demander l'autorisation, j'ai peint 200 casquettes griffées de leur marque et je leur ai proposé qu'ils les vendent, ils ont accepté. » Rupture de stock en 24 heures.

Il s'invite sur C8 pour remettre un tableau en direct à Nabilla

Surtout, Zoulli Art en profite pour se rapprocher de Nabilla et Thomas Vergara qu'il a côtoyé à la boutique. « Ils m'avaient demandé de leur faire un tableau personnalisé. Je l'avais terminé depuis un petit bout de temps et je découvre un jour que Nabilla passera le soir dans Touche pas mon poste (sur C8), relate Zoulli Art. J'aime le challenge, je décide de tenter de passer à la télé pour me faire un peu de publicité. »

Levallois : à coups de pinceau et de culot, Zoulli Art s’est fait un nom dans le street art

Le tableau de Zoulli art représentant Kylian Mbappé a servi de visuel officiel lors de l'entrée au musée Grévin du footballeur tricolore. DR

Victor Illouz passe les différents services de sécurité et parvient à voir le couple star de la téléréalité en coulisse. « Je dis à Nabilla : Ce tableau, je te le donne, si je peux te le remettre en direct », raconte-t-il. Le deal est passé avec Cyril Hanouna producteur et présentateur de l'émission phare de la chaîne câblée et le voilà sous le feu des projecteurs.

« J'ai reçu 500 mails, et j'ai eu 10 000 nouveaux abonnés », assure l'artiste. Mais je n'étais pas encore prêt, je n'avais pas assez de contenu. » Alors Zoulli Art répète ce coup d'éclat avec Mike Tyson cette fois, en promotion express en France. « J'avais trois heures à peine pour réaliser son portrait, c'était intense », souffle-t-il.

Une vente aux enchères au profit de l'hôpital Franco-britannique

Mais fructueux. Le boxeur de légende poste la toile sur son réseau social suivi par près de 15 millions de personnes. Cette fois lancé sur la voie royale, il enchaîne avec le tableau de Kylian Mbappe repris par Nike et le PSG sur l'invitation officielle lors de l'entrée du footballeur au musée Grévin.

De très nombreuses autres personnalités suivront. « Mais je sais ce que j'ai traversé avant le succès, c'est pour ça que ça me fait plaisir de rendre un peu de tout ce que j'ai reçu », sourit celui dont les prochaines toiles, exposées au centre commercial So Ouest de Levallois-Perret, seront vendues aux enchères en juin. Les bénéfices seront intégralement reversés à l'hôpital Franco-britannique situé sur sa commune.