La Défense : Pierre-Yves Guice, nouveau patron du quartier d’affaires

Le haut fonctionnaire remplace Marie-Célie Guillaume partie cet été, après six ans à la tête de l’établissement public. Sa mission sera d’adapter l’établissement Paris La Défense à la crise sanitaire actuelle.

 Illustration. Ex-directeur général adjoint des services du département des Hauts-de-Seine, Pierre-Yves Guice dirigera l’établissement public Paris La Défense, en charge de l’aménagement et de l’animation du premier quartier d’affaires européen.
Illustration. Ex-directeur général adjoint des services du département des Hauts-de-Seine, Pierre-Yves Guice dirigera l’établissement public Paris La Défense, en charge de l’aménagement et de l’animation du premier quartier d’affaires européen. CD92/Julia Brechler

Le nom du nouveau patron de Paris La Défense est désormais connu. Il s'agit de Pierre-Yves Guice, désigné, ce mardi matin, à l'issue du conseil d'administration de l'établissement public en charge de l'aménagement, de la gestion, de l'animation et de la promotion du quartier d'affaires. Il remplace Marie-Célie Guillaume partie cet été, quatre mois après le décès de Patrick Devedjian, dont elle était proche.

Diplômé de l'école Polytechnique, ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, son successeur, Pierre-Yves Guice, a débuté sa carrière au sein de l'administration centrale du ministère de l'Écologie, en charge notamment des grandes opérations d'urbanisme de l'Etat.

Il occupait, depuis 2015, le poste de directeur général adjoint des services du département des Hauts-de-Seine. Une fonction qui lui avait permis d'accompagner la décentralisation du quartier d'affaires initié par Patrick Devedjian.

Sa mission : adapter le quartier au « monde d'après »

À la tête de Paris La Défense, ce haut fonctionnaire devra accomplir une mission en pleine crise sanitaire : tracer « le chemin d'un nouveau modèle de développement » et adapter le quartier d'affaires « au monde d'après ».

« C'est le sens de la feuille de route que je lui ai donnée, insiste le président du conseil départemental et de l'établissement public, Georges Siffredi. Il faudra faire encore plus de place à la transition écologique, à la mixité fonctionnelle et à la concertation avec les communes et les acteurs économiques. »

« Ma première responsabilité sera de garder le cap du long terme, observe pour sa part Pierre-Yves Guice. Le modèle urbain qui fait la spécificité de La Défense, loin d'être obsolète, incarne au contraire des qualités de résilience et d'innovation qui trouveront plus que jamais à s'affirmer dans les prochaines années. »

Déterminé à repenser, avec agilité et réactivité, l'avenir de ce territoire, le nouveau patron de Paris La Défense dit notamment miser sur les opérations de renouvellement urbain engagées à Nanterre et La Garenne-Colombes, ainsi que sur les prochaines arrivées d' Eole et du Grand Paris Express.