Hauts-de-Seine : des masques pour tous les collégiens

Le conseil départemental offrira deux masques lavables à chaque élève de collège, à la rentrée.

 Comme ici au collège Jean-Perrin, à Nanterre, les collégiens devront tous porter un masque à la rentrée prochaine. Le département en a prévu deux lavables pour les 76 300 élèves recensés du département.
Comme ici au collège Jean-Perrin, à Nanterre, les collégiens devront tous porter un masque à la rentrée prochaine. Le département en a prévu deux lavables pour les 76 300 élèves recensés du département. CD92/Olivier Ravoire

Près de 160 000 masques seront distribués à tous les collèges du département par le conseil départemental des Hauts-de-Seine, vendredi et lundi prochains. Soit deux prévus pour chacun des quelque 76 300 collégiens attendus à la rentrée, à partir de mardi prochain.

« Le département reste fortement engagé dans l'accompagnement et le soutien des Alto-séquanais en cette rentrée scolaire inédite. En donnant ces masques aux collégiens, il vient en aide aux familles, notamment les plus fragiles », souligne Georges Siffredi, son président (LR).

Ces protections seront lavables et leur taille sera appropriée au visage des jeunes collégiens, assure le département : « Ce sont des masques avec une attache derrière les oreilles. Ils seront adaptés pour tous. »

Abdel Mesbahi, le responsable départemental de la FCPE, apprécie la mesure. « Je suis content. C'est une bonne démarche, même si on peut penser qu'il en faudrait plus que deux par élève, s mais les municipalités offrent aussi des masques, donc l'un dans l'autre, on devrait y arriver », apprécie-t-il.

« Un effort normal selon la FCPE »

Ce parent d'élèves de collège et lycée avait, la semaine passée, plaidé « la gratuité des masques dans le second degré, auprès de la directrice académique ». Sans résultat jusqu'ici.

« C'est un effort normal (des collectivités) », insiste Abdel Mesbahi, alors que le gouvernement a décidé, ce mardi, d'en laisser la charge aux familles, sauf pour les plus fragiles.

Le conseil départemental des Hauts-de-Seine a pris une autre mesure, cet été, pour prévenir la propagation du Covid-19 dans les établissements dont il a la charge. Il a fait installer, pendant les vacances, deux distributeurs de gel hydroalcoolique à pédale à l'entrée de chacun des 140 collèges publics et privés du département. « Ils seront alimentés régulièrement », précise le département.

« À la sortie du confinement, nous avions déjà distribué un masque lavable à chaque habitant du département », rappelle le conseil départemental. 1,7 million de protections avaient ainsi été offertes à la population des Hauts-de-Seine, à partir de la fin mai.

« Nous continuons à distribuer 65 000 masques, toutes les semaines, à tout le personnel travaillant au contact des personnes les plus fragiles », ajoute la collectivité.

Cette mesure prise par le conseil départemental intervient alors que le préfet des Hauts-de-Seine a décidé d'étendre l'obligation du port du masque en extérieur, dans les villes du département. Obligation qui s'applique à toutes les personnes âgées de plus de 11 ans, soit à partir du niveau collège pour les plus jeunes. Le port d'une protection devient même exigé sur l'ensemble du territoire des villes de Boulogne-Billancourt et Sceaux.

Parallèlement, plusieurs villes ont annoncé qu'elles mettaient gratuitement à la disposition de leurs administrés des masques supplémentaires, comme Sceaux et Châtillon.