Colombes : frappés en pleine nuit à coups de barre de fer

Les occupants d’une voiture ont été agressés par plusieurs personnes, dans la nuit de lundi à mardi, avenue Audra. Les circonstances de l’incident restent floues.

 Illustration. Agresseurs et victimes se sont enfuis à l’arrivée de la police.
Illustration. Agresseurs et victimes se sont enfuis à l’arrivée de la police. LP/Olivier Boitet

Un règlement de comptes ? Un vol de voiture qui aurait mal tourné ? Le plus grand flou entoure l'accès de violence filmé dans la nuit de lundi à mardi à Colombes. Mais sans le moindre doute, comme l'attestent les images diffusées sur les réseaux sociaux, quatre ou cinq personnes s'en sont prises à deux ou trois autres, frappées à coups de pied et coups de barres de fer.

L'arrivée de la police au milieu de la bagarre a eu pour effet d'égailler la petite bande et les victimes. Il n'y a donc eu aucune interpellation et, ce mardi midi, personne n'avait déposé plainte.

Vers minuit et demi, les policiers du commissariat local menaient un contrôle routier dans le secteur de la cité des Musiciens, près du stade Yves-du-Manoir. Soudain, quatre détonations ont retenti et des pneus ont fortement crissé.

Une tentative de vol de voiture affirme un des protagonistes

La suite apparaît sur la vidéo diffusée sur les réseaux. Une Polo noire surgit en marche arrière avenue Audra, à fond. Elle percute deux voitures en stationnement et fait un tête-à-queue. Quatre ou cinq personnes arrivent en courant, barres de fer main pour certains, jusqu'à la voiture immobilisée. À ce moment, un passager sort de la Polo en courant, il est pourchassé, frappé. Puis deux autres quittent l'habitacle et sont aussi agressés.

Quelques secondes plus tard, les policiers alertés par les détonations et crissements de pneus arrivent sur place. Et tout le monde détale. Sauf une personne, qui s'est présentée aux policiers comme le propriétaire de la Polo bien amochée et dont le pare-brise a éclaté sous les coups de barre de fer. Cet homme affirme que des voleurs ont tenté de s'emparer de sa voiture.

La bagarre a fait un blessé léger pris en charge par le Samu, indique la mairie dans un communiqué. Patrick Chaimovitch (EELV), le nouveau premier magistrat de la ville, fait savoir qu'il « condamne avec la plus grande fermeté ces agissements » et annonce une « police municipale présente dans l'ensemble des quartiers de la ville ». Il a également prévu de se rendre dans le quartier ce mardi soir avec Hélène Nicolas, son adjointe à la sécurité.