Bagneux : un automobiliste fonce sur un policier

La série noire se poursuit pour les fonctionnaires de police. Une enquête est ouverte pour « tentative d’homicide volontaire », après qu’un conducteur a échappé à un contrôle de police, dans la nuit.

 Illustration. Le policier, sur lequel le chauffeur a foncé, n’a pas été blessé.
Illustration. Le policier, sur lequel le chauffeur a foncé, n’a pas été blessé. LP/Olivier Boitet

En voulant échapper à un contrôle de police, un automobiliste a tenté de percuter un policier à Bagneux, dans la nuit de mercredi à jeudi. Heureusement sans faire de victime.

Il était un peu plus de 3 heures quand un équipage du commissariat local s'apprêtait à contrôler une Audi Q3, avenue Albert-Petit. Le conducteur du 4x4 ne s'est pas arrêté, appuyant au contraire sur l'accélérateur forcer le passage. Selon les premières constatations, il aurait délibérément foncé sur un des policiers, tentant de le percuter.

Le fonctionnaire n'a pas été touché. Un des membres de l'équipage aurait fait feu pour arrêter la voiture. Sans succès. L'automobiliste a pris la fuite, puis sa voiture a été retrouvée une heure et demie plus tard dans la ville. Sans personne au volant, évidemment.

Deux faits similaires en Seine-et-Marne

Une enquête est ouverte pour identifier et retrouver le conducteur de l'Audi, qui risque des poursuites pour « tentative d'homicide volontaire ». Le parquet a saisi la sûreté territoriale.

Le sujet est sensible après que les attaques contre des fonctionnaires de police se multiplient en Ile-de-France. Cette même nuit, en Seine-et-Marne, deux automobilistes ont foncé sur deux policiers à Villeparisis et à Fontainebleau, également pour échapper à un contrôle routier. Le premier fonctionnaire a été blessé, le second s'en est sorti à bon compte.

La veille, en Essonne, un brigadier-chef a été hospitalisé dans un état grave après qu'un chauffard lui a roulé dessus, à Savigny-sur-Orge. Mercredi après-midi, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'était rendu au commissariat de secteur de Juvisy pour rencontrer les collègues de nuit du policier blessé, très choqués.

Autant d'accidents qui s'ajoutent au drame d'Herblay (Val-d'Oise), le 7 octobre, avec deux policiers blessés par balle, et l'attaque du commissariat de Champigny (Val-de-Marne), le 10 octobre.