A Nanterre, les Parcs Nord et Sud décrochent le label «Cité éducative»

Après une première tentative infructueuse, Nanterre et ses quartiers Parc-Nord et Parc-Sud ont obtenu un coup de pouce financier pour renforcer leurs actions en faveur des jeunes de 3 à 25 ans.

 Nanterre. L’attribution de ce label Cité éducative intervient alors que le quartier du Parc-Sud, parmi l’un des plus populaires de la région parisienne, est engagé dans un projet de transformation urbaine et sociale sans précédent.
Nanterre. L’attribution de ce label Cité éducative intervient alors que le quartier du Parc-Sud, parmi l’un des plus populaires de la région parisienne, est engagé dans un projet de transformation urbaine et sociale sans précédent. LP/Olivier Boitet

L'enveloppe de quelques dizaines de milliers d'euros lui avait échappé de peu la première fois. Mais cette fois, c'est fait! La ville de Nanterre a décroché, vendredi à l'occasion d'un comité interministériel à la ville, le label « Cité éducative » pour ses quartiers Parc-Nord et Parc-Sud. Un dispositif d'excellence qui vise à intensifier les prises en charges éducatives des enfants à partir de 3 ans et des jeunes jusqu'à 25 ans avant, pendant, autour et après le cadre scolaire.

Créé dans la foulée du plan Borloo, ce label, expérimenté à Grigny en 2017, avait, dans un premier temps, été refusé à Nanterre. 80 villes avaient d'abord été retenues sur toute la France, et dans les Hauts-de-Seine, seule Gennevilliers avait décroché une place dans ce dispositif mis en place par le ministère de l'Education et le ministère de la Ville. Nanterre avait finalement été repêchée in extremis pour se voir attribuer un label régional.

Dans le cadre ce label régional, trois actions ont été mises en place en faveur du quartier Parc-Sud : une valorisation des parcours de jeunes passés par les écoles et les deux collèges du quartier ; un accompagnement des parents pour mieux les associer à la scolarité de leur enfant et, enfin, un plan de communication pour mieux identifier l'ensemble des dispositifs éducatifs et les associations de soutien scolaire comme les Mômes Aillaud ou Authenti-Cité.

«Renforcer la synergie entre les acteurs éducatifs du quartier»

Des actions qui ont de toute évidence convaincu le comité interministériel de la ville, réuni vendredi matin autour du Premier ministre. « Je suis très satisfait que la mobilisation des élus, des services de la ville et des acteurs éducatifs du quartier du Parc ait permis d'obtenir des moyens supplémentaires, se réjouit le maire (DVG) Patrick Jarry. Ce label vient traduire très concrètement un engagement pris devant les Nanterriens, celui d'activer tous les leviers en notre possession permettant de viser l'excellence éducative pour nos enfants. »

LIRE AUSSI > Une enveloppe de 5,4 millions d'euros pour les trois Cités éducatives du Val-d'Oise

Concrètement, Nanterre partagera avec 46 nouvelles autres villes, l'enveloppe de 100 millions d'euros initialement prévue dans ce programme. Une enveloppe renforcée par un apport de 15 millions d'euros. Selon la majorité, cet argent frais servira à « renforcer la synergie entre les acteurs éducatifs du quartier du Parc et, également, offrir de nouvelles perspectives éducatives ambitieuses à sa jeunesse. »

Newsletter L'essentiel du 92
Un tour de l'actualité des Hauts-de-Seine et de l'IDF
Toutes les newsletters

Pour mémoire, l'attribution de ce label intervient alors que le quartier du Parc-Sud, l'un des plus populaires de la région parisienne, est engagé dans un projet de transformation urbaine et sociale.