A Bagneux, de drôles de retraités autour de Bernie Sanders pour réclamer plus de vaccins

Un collectif improvisé, le « comité de la canne en l’air », s’est rassemblé devant l’espace Léo-Ferré lundi, où un centre de vaccination n’a pu ouvrir faute de doses. Avec le sénateur du Vermont en vraie-fausse guest star.

 Bagneux, ce lundi 25 janvier 2021. Le comité de « la canne en l’air » composé d’une vingtaine de retraités exprime avec humour - en reprenant le mème de Bernie Sanders assis les bras croisés avec ses moufles - sa colère et réclame des vaccins pour tous.
Bagneux, ce lundi 25 janvier 2021. Le comité de « la canne en l’air » composé d’une vingtaine de retraités exprime avec humour - en reprenant le mème de Bernie Sanders assis les bras croisés avec ses moufles - sa colère et réclame des vaccins pour tous. DR.

Ils posent cannes, parapluies et pancartes en l'air autour du désormais très viral mème de Bernie Sanders. Ces retraités de Bagneux ne manquent pas d'idées ni d'humour pour manifester leur colère face au manque de vaccins.

Ce lundi, alors que l'ouverture du centre de vaccination a été annulée faute de vaccins, une vingtaine d'habitants de la commune se sont réunis devant l'espace Léo-Ferré où devait ouvrir le centre.

« Nous avons voulu traiter par l'humour, au moment où c'est vraiment nécessaire surtout qu'on parle d'un nouveau confinement, ce problème du manque de vaccins pour les plus de 75 ans », explique Gilbert Bonhomme, du comité de la « canne en l'air », créé à cette occasion.

« Des choses graves que l'on veut tourner en dérision, ça fait du bien ! »

Aucun des participants de ce nouveau collectif n'a pu être vacciné jusqu'à présent. « Il y a une personne de plus de 80 ans qui n'a toujours pas été vaccinée, une autre qui aurait besoin de l'être vu son état de santé mais qui ne trouve aucun rendez-vous », déplore l'ancien photograveur de 69 ans.

C'est donc lui qui a fait le montage avec le mème de Bernie Sanders, assis au premier plan, les bras croisés, ses moufles tricotées à la main et son air blasé. Cette photo du sénateur du Vermont prise le jour de l'investiture de Joe Biden a fait le tour du monde, elle a été immédiatement reprise, parodiée, déclinée… Y compris par les têtes blanches de Bagneux !

La fine équipe, favorable au « vaccin universel » proposé par l'urgentiste Patrick Pelloux, espère ainsi lancer une action tout aussi virale sur la toile. D'autres actions sont prévues dans les prochains jours. « Lever les cannes, ça nous est venu comme ça, c'est un jeu pour nous, il y a des choses graves que l'on veut tourner en dérision, ça fait du bien! »