Achat d'une voiture d'occasion dans le Bas-Rhin : quelles sont les tendances ?

Le marché de la voiture d'occasion est un indicateur passionnant sur la qualité et la fiabilité des marques et de leurs modèles. Point sur l'évolution des ventes, des marques et des moteurs qui ont la cote sur le marché de l'occasion dans le Bas-Rhin.

Après s’être effondré pendant plusieurs mois, le marché automobile est reparti à la hausse en juin avec l’aide des incitations à l’achat mises en place par le gouvernement.
Après s’être effondré pendant plusieurs mois, le marché automobile est reparti à la hausse en juin avec l’aide des incitations à l’achat mises en place par le gouvernement. Thomas M Barwick INC

La rédaction du Parisien n'a pas participé à la réalisation de cet article.

Avec 99822 ventes d'automobiles d'occasion en 2019, le département du Bas-Rhin représente 19,1% des ventes de la région Grand Est. On achète plus de voitures d'occasion dans ce département qu'ailleurs en France. Pour 1000 habitants dans le département, 88,7 voitures d'occasion ont été vendues en 2019, ce qui est supérieur aux 86,3 voitures vendues d'occasion pour 1000 habitants à l'échelle nationale.
Acheter une voiture d'occasion dans le Bas-Rhin

Renault en tête des ventes dans le Bas-Rhin

En tête des ventes d'occasion, Renault représente 17,9% des achats de voitures d'occasion dans le Bas-Rhin, avec ses 17837 véhicules ayant changé de propriétaires. Les ventes de Renault représentent 18,8% des ventes d'occasion dans la région Grand Est. Le podium des marques qui s'échangent le plus sur le marché de l'occasion est complété par Peugeot (17,7%) et Citroen (9,5%).

A quoi roule le département du Bas-Rhin?

5,9% des ventes d'occasion du Bas-Rhin sont enregistrées avec le modèle Clio. C'est davantage que les ventes de Megane, qui s'élèvent à 4,9% et de Golf avec 3,9% des ventes d'occasion.
Acheter une Renault dans le Bas-Rhin

Si la part du diesel dans les véhicules neufs a beaucoup baissé en 2019, ce moteur reste important dans les véhicules d'occasion dans le Bas-Rhin avec 56,2% et dans le Grand Est où le diesel représente 62,9% du marché. L'électrique n'a pas encore remplacé l'essence, loin s'en faut. Ses 352 voitures électriques vendues d'occasion n'en font qu'une infime partie du secteur (0,4%), quand l'essence fait tourner 41,4% des véhicules vendus d'occasion en 2019.

Ces informations sont basées sur le fichier des cartes grises. Elles ont été fournies par AAAdata, expert de la donnée automobile. Pour retrouver le meilleur du véhicule d'occasion dans votre département, rendez-vous sur Paru-Vendu.

Certains liens sont trackés et peuvent générer une commission pour Le Parisien. Les prix sont mentionnés à titre indicatif et sont susceptibles d'évoluer. Contacter Le Parisien Le Guide