Violences : le budget de la justice va augmenter de 8% en 2021, annonce Jean Castex

Le Premier ministre a profité de son passage dans l’émission Vous avez la parole, pour évoquer un effort « jamais vu depuis 35 ans ».

 Le Premier ministre a annoncé une hausse du budget de la justice de 8 % en 2021.
Le Premier ministre a annoncé une hausse du budget de la justice de 8 % en 2021. AFP/Thomas COEX

De parole de Premier ministre en exercice, c'est du « jamais vu depuis 35 ans ». Jean Castex a annoncé jeudi sur le plateau de Vous avez la parole (France 2) que le budget de la Justice allait être augmenté de 8 % en 2021, avec l'embauche de « 900 personnels tout de suite ». Et le pensionnaire de Matignon d'ajouter : « Nous allons dégager des moyens pour faire reculer la violence ».

« On a besoin d'une police efficace. Mais il me semble que de la qualité de la célérité de la réponse pénale dépend une grande partie de la solution » face à « la progression de la violence », précise le chef du gouvernement.

Recrutement de 900 personnels

En 2020, le budget de la Justice était de 7,5 milliards d'euros, en hausse de 4 % par rapport à 2019. Pour Jean Castex, c'est l'Etat qui « s'est très mal comporté » depuis longtemps puisque la France est au « 23e rang » en Europe pour « les moyens consacrés à la justice ». « Là où il y a un magistrat en France, je crois qu'il y en a trois en Allemagne », selon lui.

Il a précisé que l'Etat allait « encore recruter 900 personnels tout de suite » pour que la justice soit « plus rapide » et « plus efficace ».

Une partie du budget va être « fléchée vers des juges pénaux de proximité », pour traiter les « petits délits » qui, « compte-tenu de l'embouteillage (des tribunaux), passent complètement sous le radar, c'est-à-dire qu'une forme d'impunité s'est installée sur tous ces petits faits », a-t-il ajouté sur le plateau de France 2, où l'ont interpellé quatre maires et les parents d'un jeune tué à Grenoble en 2018.

Un « budget exceptionnel »

« Il y aura sous le quinquennat d'Emmanuel Macron 10 000 policiers de plus », précise le Premier ministre, indiquant aussi que des mesures seront prises pour renforcer les polices municipales.

Début septembre, le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti avait déclaré que son ministère bénéficierait l'année à venir d'un « budget exceptionnel » pour « pallier les difficultés qui sont là depuis longtemps ». En juillet, son homologue de l'Economie Bruno Le Maire avait annoncé pour 2021 des augmentations d'effectifs pour la justice, la police et la santé, et des réductions dans d'autres ministères, soit au total des effectifs de l'Etat devant rester « stables ».